1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Brice Hortefeux était l'invité de RTL
1 min de lecture

Brice Hortefeux était l'invité de RTL

REPLAY - Le député européen a répondu aux questions d'Elizabeth Martichoux, mercredi 21 juin.

Brice Hortefeux, le 16 septembre 2015
Brice Hortefeux, le 16 septembre 2015
Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Bayrou quitte le gouvernement : "Ce n'est pas un bon signal", estime Brice Hortefeux
00:52
Brice Hortefeux était l'invité de RTL le 21 juin 2017
11:07
Brice Hortefeux : Les Républicains n'ont "pas de raison de se séparer"
00:59
Brice Hortefeux sur RTL : Les Républicains n'ont "pas de raison de se séparer"
11:10
Marie-Pierre Haddad & AFP

Que pense Brice Hortefeux des "constructifs", ces membres des Républicains qui envisagent une collaboration avec Emmanuel Macron ? Le scénario d'un groupe de députés Les Républicains pro-Macron serait "destructif" pour la droite, selon l'ancien ministre. Le soir du second tour des élections législatives, ce dernier s'est refusé à donner un "chèque en blanc" au nouveau président. 

Les Républicains sont divisés sur l'attitude à adopter envers Emmanuel Macron, certains souhaitant voter la confiance au Édouard Philippe, issu de leurs rangs. Candidat dans les Hauts-de-Seine, Thierry Solère n'a pas exclu une scission du groupe LR. "Ce ne serait pas constructif mais destructif pour notre famille politique. Je ne soutiens pas ce jeu dangereux incarné par une poignée d'élus LR qui ne viennent même plus siéger dans nos instances de débat. Ils vont à l'encontre de la nécessaire unité des Républicains", a jugé Brice Hortefeux dans un entretien au Parisien

Pareillement, pour le député européen, soutien historique de Nicolas Sarkozy, "annoncer aujourd'hui un vote de confiance sans connaître le contenu du texte, c'est signer un chèque en blanc". "Nous proposons une position simple: nous avons nos projets et défendons nos valeurs. Quand il y aura des initiatives bonnes, nous les soutiendrons et quand elles ne le seront pas, nous les dénoncerons", a prôné l'eurodéputé. "Seulement trois membres LR sont entrés au gouvernement. En rejoignant En Marche !, ils se sont placés en marge. Leur choix est peut-être hélas politiquement compréhensible mais moralement répréhensible", a réaffirmé celui qui "revendique [son] amitié pour Laurent Wauquiez", le numéro 2 du parti. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/