1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Bébés nés sans bras : une enquête lancée sur tout le territoire
1 min de lecture

Bébés nés sans bras : une enquête lancée sur tout le territoire

INVITÉ RTL - François Bourdillon, le directeur général de Santé Publique France, a annoncé au micro de RTL ce mercredi 31 octobre le lancement imminent d'une enquête sur tout le territoire dans l'affaire des bébés nés sans bras dans l'Ain.

François Bourdillon, directeur général de Santé Publique France
François Bourdillon, directeur général de Santé Publique France
Crédit : LEWIS JOLY/SIPA
Bébés nés sans bras : une enquête sera déployée sur tout le territoire
00:07:18
Bébés nés sans bras : une enquête sera déployée sur tout le territoire
00:07:19
Yves Calvi & Arièle Bonte

Au total, 18 cas suspects de bébés nés sans bras ont été rapportés dans le département de l'Ain avec 11 cas supplémentaires que personne n'avait recensé, a annoncé Santé Publique France, ce mardi 30 octobre. En cause : l'agence avait émis des réserves jusque là.

François Bourdillon, le directeur général de l'agence a affirmé au micro de RTL que le travail des registres avait mal été fait, tout en rappelant que l'on reste sur des "cas suspects" et qu'une enquête est en cours.

"Je vous dirai dans quelques jours pour la question de l'Ain où nous en sommes", a-t-il ajouté à propos de cette affaire, prise au cœur d'une "bataille de statistiques". En France, il y a en effet 150 cas de malformations congénitales des bras par an. "La question est de savoir si ces cas groupés sont au-dessus de la moyenne nationale ou juste en dessous". 

Une enquête sur tout le territoire

Dans ce débat, l'Agence Santé Publique France a estimé qu'il n'y avait pas d'excès tandis que Emmanuelle Amar, directrice générale du Remera (le Registre des malformations en Rhône-Alpes) et la lanceuse d'alerte de cette affaire, a estimé qu'il y avait excès.

"Pour autant, les investigations ont été faites" dans l'Ain mais aussi en Bretagne et dans Les Pays de Loire, a assuré François Bourdillon avant d'ajouter qu'une enquête a été lancée dans la région Rhône-Alpes et sera déployée sur "l'ensemble du territoire" 

"Rien ne vous est caché (…) nous avons débuté une enquête sur l'ensemble du territoire, nous avons commencé par le département de l’Ain, nous finirons dans le mois prochain la région Rhône-Alpes et nous couvrirons l’ensemble du territoire". Les résultats pour la France entière devraient être disponibles "dans trois mois".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire