2 min de lecture EELV

Barbara Pompili quitte EELV, après Jean-Vincent Placé et François de Rugy

La cheffe de file des écologistes à l'Assemblée nationale a très mal vécu le choix des militants du Nord-Pas-de-Calais de s'allier avec le Parti de gauche aux régionales.

Barbara Pompili à l'Assemblée nationale, le 2 octobre 2012
Barbara Pompili à l'Assemblée nationale, le 2 octobre 2012 Crédit : AFP / LIONEL BONAVENTURE
Marine Cluet et AFP

C'est un nouveau coup dur pour Europe Écologie Les Verts. Après les départs de Jean-Vincent Placé et François de Rugy il y a trois semaines, c'est au tour de la troisième coprésidente du groupe à l'Assemblée nationale de claquer la porte. Dans un entretien au MondeBarbara Pompili révèle qu'elle a décidé de démissionner, de "reprendre sa liberté". En cause : le choix des militants du Nord-Pas-de-Calais-Picardie, dont elle est députée, de s'allier avec le Parti de gauche au premier tour des régionales de décembre.

Selon elle, "cette stratégie", validée au niveau national par le parti écologiste, "risque de (nous) orienter vers une victoire du Front national", un récent sondage plaçant par ailleurs Marine Le Pen en tête du scrutin dans cette région. "En validant cette stratégie avec la gauche protestataire, EELV a mis l’écologie dans un corner. Il n’y a plus d’espace pour les autres écologistes dont je me sens proche (...) Rester ne servirait à rien."

En retrait des partis politiques

Alors que Jean-Vincent Placé et François de Rugy ont décidé de former leur propre parti, Écologistes !, la députée de la Somme assure "se mettre en retrait des partis politiques". Elle plaide pour une "grande liste de toute la gauche" dans sa région et veut "soutenir les citoyens qui ne souhaitent pas se résigner et commencent à s'organiser". Pour autant, elle assure ne pas être "dans une logique de partir en guerre".

Au Monde, Barbara Pompili a précisé qu'elle entendait "évidemment" rester à la tête du groupe écologiste à l'Assemblée. Le groupe (18 membres) est divisé à peu près à parts égales entre les partisans d'un retour au gouvernement et des alliances avec le PS et ceux prônant plutôt un rapprochement avec le Front de Gauche. "L'idée est de garder deux co-présidents qui représentent chacun une des sensibilités du groupe", a-t-elle dit.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
EELV Barbara Pompili Jean-Vincent Placé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants