1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Banlieues : "On attend une énorme impulsion du Président", dit un associatif
1 min de lecture

Banlieues : "On attend une énorme impulsion du Président", dit un associatif

INVITÉ RTL - Jean-Philippe Acensi, président de l'association "Bleu-Blanc-Zèbre", se dit "absolument confiant" alors qu'Emmanuel Macron va dévoiler des initiatives pour améliorer la vie dans les quartiers défavorisés ce 22 mai.

Emmanuel Macron à Rouen, le 5 avril 2018
Emmanuel Macron à Rouen, le 5 avril 2018
Crédit : CHRISTOPHE ENA / POOL / AFP
Banlieues : "On attend une énorme impulsion du Président", dit un associatif
07:34
Banlieues : "On attend une énorme impulsion du président", dit un associatif
07:33
Julien Sellier

Quel avenir pour nos banlieues ? Emmanuel Macron doit révéler ce mardi 22 mai des annonces concernant les quartiers défavorisés. L'Élysée promet des mesures efficaces mais pas de grand dispositif. Le rapport de Jean-Louis Borloo n'est selon le gouvernement "qu'une base de travail". Dans ce rapport rendu fin avril, l'ex-ministre de la Ville réclame un plan Marshall, un effort à 48 milliards d'euros pour l'urbanisme, l'emploi et la mobilité. 

Jean-Philippe Acensi, président de l'association "Bleu-Blanc-Zèbre", porte les revendications des quartiers populaires depuis de longs mois et ne croit pas à l’enterrement du rapport Borloo par le gouvernement. "Ça fait 300 jours qu'on a lancé l'alerte avec les élus. On a créé une dynamique énorme autour du rapport de Jean-Louis Borloo", assure-t-il. "On est absolument très confiants", insiste le fondateur de l'Agence pour l'Éducation par le sport.

600.000 jeunes au chômages et sans diplôme

Il se veut optimiste sur le "plan banlieue" d'Emmanuel Macron. "On était avec les ministres toute la semaine, on attend une énorme impulsion de la part du président de la République", précise Jean-Philippe Acensi. Il attend toutefois des "mesures concrètes mais surtout une méthode nouvelle". Pour lui, "ce qui manque dans nos quartiers, c'est des ressources humaines de qualité" face à 600.000 jeunes au chômage et sans diplôme.

"On attend du président de grandes ambitions et quelques grandes mesures qui vont être adoptées", continue le proche de Jean-Louis Borloo. Son objectif est de redonner une impulsion aux gens de terrains grâce aux associations. Concernant le rapport, Jean-Philippe Acensi veut "apporter des réponses immédiates à nos quartiers populaires".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/