1 min de lecture Polémique

Assemblée : la volte-face de Yaël Braun-Pivet dictée par un coup de fil de l'Élysée ?

La course au perchoir a été marquée jeudi 6 septembre par l'étonnant revirement de Yaël Braun-Pivet (REM), qui s'est finalement ralliée au favori Richard Ferrand. Aurait-elle reçu un message d'Emmanuel Macron ?

Pauline de Saint-Remy Les Indispensables Pauline De Saint-Rémy iTunes RSS
>
Assemblée : la volte-face de Yaël Braun-Pivet dictée par un coup de fil de l'Élysée ? Crédit Image : AFP / Bertrand Guay | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy

Un virage à 180 degrés pour Yaël Braun-Pivet en l'espace de quelques heures, jeudi 6 septembre. Candidate le matin à la présidence de l'Assemblée nationale, la Marcheuse (présidente de la Commission des lois) dézinguait l'air de rien sur RTL le favori du chef de l'État pour le poste, l'actuel président du groupe REM Richard Ferrand.

Quelques heures plus tard, à peine à l'Assemblée, elle retirait sa candidature et se ralliait prudemment à Ferrand. En prenant le soin tout de même d'assurer qu'elle ne le faisait pas sous la contrainte.

Yaël Braun-Pivet assurait pourtant en "off", jeudi matin, avoir échangé avec le Président avant de présenter sa candidature - "quelques minutes" seulement, disait-elle, mais tout de même - et ne pas s'être sentie découragée.

Certes elle nous avait aussi confié, avant de quitter les studios de RTL, qu'elle se donnerait quelques heures pour voir "comment on réagissait" à son interview. Eh bien, il faut croire qu'elle a vu, et très vite...

À lire aussi
Donald Trump. lors d'un meeting à Tulsa. racisme
Etats-Unis : Trump partage une vidéo d'un de ses fans criant "white power"

Le président de la République aurait en réalité un "jugement sévère" sur Yaël Braun-Pivet, d'après l’un de ses interlocuteurs fréquent. Il lui reproche non seulement sa gestion de l'affaire Benalla - elle était co-rapporteure de la commission d'enquête à l'Assemblée - mais aussi son travail sur la révision constitutionnelle - et sa méconnaissance supposée du sujet. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Assemblée nationale Richard Ferrand
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants