1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Après l'ENA, le gouvernement s'attaque au corps des préfets
2 min de lecture

Après l'ENA, le gouvernement s'attaque au corps des préfets

Le statut particulier des préfets est voué à disparaître mais pas la fonction qui va perdurer, a indiqué le Premier ministre. Cette mesure s'inscrit dans la continuité de la réforme de l'ENA annoncée par Emmanuel Macron.

Jean Castex le 4 mars 2021
Jean Castex le 4 mars 2021
Crédit : Alain JOCARD / AFP / POOL
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

Un mois après l'annonce de la suppression de l'ENA, le gouvernement s'est attaqué samedi 8 mai à un autre symbole de la République. Les services du Premier ministre ont indiqué dans l'après-midi que l'exécutif allait supprimer le corps des préfets tout en maintenant la fonction. Une mesure qui s'inscrit dans la lignée de sa réforme de la haute administration qui a mené à la suppression de l'Ecole nationale d'administration.

"Le Premier ministre a rencontré jeudi 6 mai en visioconférence l'ensemble du corps préfectoral, pour échanger avec eux sur la réforme en cours de la Haute fonction publique" qui "vise à améliorer la gestion des cadres supérieurs de l'Etat, selon une logique fondée sur les parcours et les compétences, plus que sur l'appartenance à des corps ou à des statuts", a indiqué Matignon, confirmant une information du Monde et d'Acteurs publics.

Le gouvernement regarde "inspection par inspection quel sera leur sort" et travaille sur l'"hypothèse d'une extinction" des grands corps d'Etat, avait indiqué le 22 avril le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques.

Favoriser des parcours plus ouverts et moins cloisonnés

"Si cette réforme assume de rompre avec certains cloisonnements statutaires, elle doit permettre de mieux recruter, former et accompagner les cadres supérieurs de l'Etat dans la diversité de leurs fonctions et métier. Il n'est donc pas question que cette réforme puisse porter atteinte à la fonction préfectorale, à ses spécificités et à son attractivité", a déclaré poursuit l'entourage du chef du gouvernement.

À lire aussi

"Cette réforme doit permettre, au travers de la création d'un corps unique des Administrateurs de l'Etat, de favoriser des parcours plus ouverts et moins cloisonnés, mieux suivis et régulièrement évalués tout au long de la carrière", selon la même source.

Elle doit permettre "que les jeunes hauts fonctionnaires démarrent leur carrière sur le terrain, dans des fonctions opérationnelles et, plus qu'aujourd'hui, dans les territoires", assure Matignon qui ajoute cependant qu'"il n'est pas question d'ignorer la spécificité de certains métiers".

Le métier préfectoral "s'acquiert au travers de l'expérience acquise sur le terrain", reconnaissent les services du Premier ministre. Celui-ci a d'ailleurs "exprimé aux préfets et sous-préfets toute sa confiance, mais aussi l'importance qu'il attache à l'administration territoriale de l'Etat dont les fonctions, les compétences et les moyens doivent être préservés".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/