1 min de lecture Seine-Saint-Denis

Propos racistes lors d’une interpellation policière : Castaner juge l'"indignation légitime"

Lors d'une interpellation policière, filmée et diffusée sur Twitter, on entend les policiers tenir des propos ouvertement racistes. La vidéo a choqué sur les réseaux sociaux.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Après des propos racistes de policiers, Castaner juge l'indignation "légitime" Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Thomas Prouteau édité par Camille Sarazin

Que s’est-il passé le soir du samedi 25 avril à l’Île Saint-Denis, près de Paris ? Une interpellation policière a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux par le journaliste et militant anti-raciste Taha Bouhafs. Depuis, elle fait beaucoup réagir.

On ne voit pas grand chose sur la vidéo, mais on entend les fonctionnaires de police tenir des propos clairement racistes. "Il ne sait pas nager, un bicot comme ça, ça nage pas", peut-on entendre un homme dire, hilare. "T'aurais dû lui accrocher un boulet au pied", lui répond un autre policier.

Ces propos ont suscité une indignation générale, qualifiée de "légitime" par le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner. Il a réagi dans un tweet, à 00h40 ce lundi 27 avril, fait rare. Il affirme également que l’IGPN, la police des polices, a été saisie de l'affaire

Alors que s’est-il passé ? Les faits se sont déroulés vers 1h30 du matin. Les forces de l’ordre des Hauts-de-Seine sont appelés pour un vol en réunion, un homme aurait alors pris la fuite. On ne sait pas dans quelles conditions. Il tombe alors dans la Seine. Plusieurs équipages sont mobilisés pour le sortir du fleuve, ce qu’ils font au niveau de l’île Saint-Denis, dans le 93, le département voisin.

À lire aussi
Un policier (illustration) faits divers
Seine-Saint-Denis : un policier retrouve une balle dans son gilet pare-balles

La vidéo filmée par un habitant commence juste après. L’échange de remarques racistes entre les policiers, qui rigolent, s’entend très nettement. S’ensuivent aussi des cris une fois le suspect sorti de l’eau et monté dans le fourgon. Mais on ne voit pas ce qu’il se passe.

L’homme a finalement été libéré hier, dimanche 26 avril. La vidéo, elle, n’a été diffusée qu’hier soir sur les réseaux sociaux mais elle a immédiatement provoqué un tollé. Le ministre de l’Intérieur n’a pas tardé à réagir : "Le racisme n’a pas sa place dans la police républicaine", dit également son tweet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Seine-Saint-Denis Christophe Castaner Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants