2 min de lecture Syrie

Alep : Duflot, Mennucci et Mariton refoulés à la frontière turque

Les trois députés français souhaitaient se rendre en Syrie pour obtenir une aide humanitaire à la ville d'Alep.

Patrick Mennucci à Marseille, le 25 mars 2014.
Patrick Mennucci à Marseille, le 25 mars 2014. Crédit : AFP / BORIS HORVAT
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et AFP

Fin de parcours pour Cécile Duflot, Patrick Mennucci et Hervé Mariton. La délégation des trois députés français a été bloquée à la frontière turque. Ces derniers comptaient se rendre lundi 12 décembre en Syrie afin d'obtenir une aide humanitaire à la ville d'Alep. "Nous avons été bloqués à Kilis (...) L'endroit où on passe pour aller vers la zone d'Alep", a indiqué le député socialiste Patrick Mennucci. "Les Turcs n'ont pas voulu qu'on passe. Ils ont dit qu'il y avait eu des bombes au chlore et qu'il y avait un nuage", a ajouté ce membre de la commission des Lois de l'Assemblée.

Patrick Mennucci a précisé que la délégation, également composée d'Hervé Mariton (LR), de Cécile Duflot (EELV) et Jacques Boutault (maire EELV du IIe arrondissement de Paris) avait "attendu presque trois heures" au niveau de la frontière turque. Les élus français devraient faire une conférence de presse à 19 heures à Gaziantep (dans le sud-est de la Turquie, ndlr).

Comme Patrick Mennucci, Hervé Mariton a estimé qu'il n'y avait "pas de motifs" au blocage de leur délégation. "Les Syriens sont déçus, mais je pense qu'on a avancé avec nos discussions avec l'ONU", a-t-il expliqué assurant que ce voyage faisait "bouger les choses".

Une évacuation de 100.000 civils encore possible

À lire aussi
Djamila Boutouatou à Bagdad Daesh
VIDÉO - Une Française condamnée pour jihadisme en Irak "regrette d'avoir été naïve"

Dans un communiqué, la délégation affirme qu'une évacuation des 100.000 civils encore présents à Alep-Est est toujours possible". Celle-ci ne pourrait prendre que 24 heures, selon les responsables onusiens rencontrés. Cette évacuation pourrait se faire à pied "puisque qu'il n'y a que quatre kilomètres à parcourir pour sortir des zones contrôlées par le régime", ont ajouté ces élus, précisant que "les rebelles armés ne bloquent pas la sortie des civils".

Le problème pourrait venir de la Russie. "Le seul point de blocage à la mise en place de ce plan d'urgence provient des autorités russes, l'ONU ne pourra pas intervenir (...) tant que les bombardements ne sont pas suspendus ne serait-ce que 24 heures", selon la délégation. "Les autorités russes sont-elles prêtes à laisser l'ONU intervenir avant la fin de la semaine et à laisser les civils évacuer la ville en sécurité ?", demandent les députés, soulignant que, dans le cas contraire, "la France, l'Allemagne, la Grande-Bretagne, les États-Unis et autres puissances militaires doivent envisager une intervention afin de sécuriser eux-mêmes ce corridor de quatre kilomètres pendant 24 heures".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Syrie Alep Cécile Duflot
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786245726
Alep : Duflot, Mennucci et Mariton refoulés à la frontière turque
Alep : Duflot, Mennucci et Mariton refoulés à la frontière turque
Les trois députés français souhaitaient se rendre en Syrie pour obtenir une aide humanitaire à la ville d'Alep.
https://www.rtl.fr/actu/politique/alep-duflot-mennucci-et-mariton-refoules-a-la-frontiere-turque-7786245726
2016-12-12 16:45:19
https://cdn-media.rtl.fr/cache/fcRo17U0Y0ZfsnqYqVQ9IQ/330v220-2/online/image/2016/0318/7782432204_patrick-mennucci-a-marseille-le-25-mars-2014.jpg