1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Affaire Penelope Fillon : "Ces pratiques doivent être interdites", estime Hamon
2 min de lecture

Affaire Penelope Fillon : "Ces pratiques doivent être interdites", estime Hamon

REPLAY - INVITÉ RTL - Benoît Hamon est revenu sur l'affaire Penelope Fillon. Il estime que les parlementaires ne doivent plus pouvoir embaucher de membres de leur famille.

Benoît Hamon, invité de RTL, vendredi 27 janvier
Benoît Hamon, invité de RTL, vendredi 27 janvier
Crédit : Essia Lakhoua / RTL
Affaire Penelope Fillon : "Ces pratiques doivent être interdites", estime Hamon
00:00:44
Benoît Hamon, invité de RTL, vendredi 27 janvier 2017
00:11:42
Primaire de la gauche : Hamon admet des votes en sa faveur "par rejet du quinquennat"
00:00:53
François Hollande ne votera pas au second tour : "Ça ne me choque pas" estime Benoît Hamon
00:00:15
Affaire Penelope Fillon : "Ces pratiques doivent être interdites", estime Hamon
00:11:49
Léa Stassinet

L'affaire a presque éclipsé cette fin de campagne de la primaire de la gauche. Mardi 24 janvier, le Canard enchaîné a révélé que l'épouse de François Fillon, Penelope Fillon aurait touché 500.000 euros en huit ans en tant qu'attachée parlementaire de son mari. Problème, personne ou presque ne l'aurait aperçue dans les couloirs de l'Assemblée nationale ou dans sa circonscription de la Sarthe. Accusée d'avoir bénéficié d'un emploi fictif, Penelope Fillon a été défendue par son mari hier au journal de TF1 : "Elle travaille pour moi depuis longtemps. (...) Son travail est réel. Il n'y a pas le moindre doute. Elle a travaillé comme assistante parlementaire pour moi pendant des années". 

Benoît Hamon, invité de RTL ce matin, a-t-il été convaincu par ces mots ? "Il appartient aux Français de juger s'il est convaincant et à la justice de décider. Ce que je crois c'est qu'il faudra construire une frontière étanche dans le droit des parlementaires à embaucher un conjoint ou un membre de leur famille. Ces pratiques devront être interdites", selon l'élu des Yvelines, qui affrontera Manuel Valls dimanche prochain pour le second tour de la primaire de la Belle alliance populaire. 

"Il choisira sa défense mais dès lors qu'il y a un soupçon sur la manière dont certains parlementaires pourraient ou pas profiter des facilités que leur donne le Parlement pour embaucher des membres de leur famille qui ne travailleraient pas réellement, je pense qu'il faut se tourner vers l'avenir et empêcher cela", a poursuivi le favori de la primaire de la gauche.

Des boules puantes, il y en a toujours eu

Benoît Hamon

Ces révélations proviendraient-elles de la gauche pour "couler" la candidature de François Fillon à la présidentielle ? Bruno Retailleau, très proche de celui qui a remporté la primaire de la droite et invité quelques minutes avant Benoît Hamon sur RTL sembler l'insinuer, en disant avoir la conviction que cette "boule puante" ne venait pas de son camp. "Elle ne vient pas de moi en tout cas", a répondu Benoît Hamon. "Des boules puantes il y en a toujours eu. Maintenant j'attends que François Fillon dise sa vérité. Puisqu'il a choisi l'exemplarité, qu'il s'explique", a poursuivi celui qui est arrivé en tête du premier tour de la primaire, avec un peu plus de 36% des voix. 

À lire aussi

Benoît Hamon, lui, ne travaille pas en famille. "J'ai trois collaborateurs, mais je n'ai pas fait travailler ma famille". Il précise même : "Il y en a un qui se trouve dans ma circonscription (dans les Yvelines, ndlr), un qui se partage entre la circonscription et Paris, et l'autre à Paris". Concernant leur rémunération, Benoît Hamon joue la transparence et révèle que la rémunération la plus élevée est "un peu en-dessous de 3.000 euros". 

Est-il possible pour un attaché parlementaire qui travaille en circonscription de ne jamais mettre les pieds à l'Assemblée nationale, comme cela est dit à propos de Penelope Fillon ? Ce n'est pas le cas du collaborateur du favori de la primaire de la gauche. "Celui qui est en circonscription passe forcément à l'Assemblée, parce que nous avons des réunions", déclare Benoît Hamon. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info