1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Affaire Karachi : le caillou dans la chaussure de Nicolas Sarkozy
1 min de lecture

Affaire Karachi : le caillou dans la chaussure de Nicolas Sarkozy

DÉCRYPTAGE - L'ancien chef de l'État, Nicolas Sarkozy, pourrait être entendu comme témoin assisté dans l'affaire Karachi, qui le poursuit depuis près de 5 ans.

Nicolas Sarkozy et Edouard Balladur en 2011 (illustration)
Nicolas Sarkozy et Edouard Balladur en 2011 (illustration)
Crédit : AFP
Dominique Tenza & Raphaël Bosse-Platière

Le nom de Nicolas Sarkozy est à nouveau évoqué par la justice dans le cadre de l'affaire Karachi. Les juges ont demandé à auditionner l'ancien président comme témoin assisté dans le volet financier de leur enquête.

L'affaire Karachi empoisonne Nicolas Sarkozy, qui traine ce caillou dans sa chaussure depuis près de 5 ans. En 2009, l'ancien maire de Neuilly est interrogé pour la première fois au sujet d'éventuelles rétrocommissions potentiellement touchées au moment de la vente des sous-marins au Pakistan. "Qui peut croire à une fable pareil, se demandait-il. C'est ridicule, grotesque."

Nicolas Sarkozy n'est absolument pas mis hors de cause.

Olivier Morice, avocat des parties civiles dans l'affaire Karachi

Selon l'un des avocats des parties civiles, "Nicolas Sarkozy n'est absolument pas mis hors de cause." De son côté, l'ex-chef de l’État a toujours répété qu'en 1995, il n'était ni trésorier ni directeur de campagne d’Édouard Balladur.

Une affaire qui gêne le retour de Nicolas Sarkozy

Si les sarkozystes parlent d'un non-évènement, cette affaire met à mal le roman du retour de Nicolas Sarkozy. Concerts de Carla Bruni, remises de légions d'honneur ou une photo postée sur Instagram... Chaque semaine, les Français en découvrent un nouveau chapitre.

À lire aussi

Pour ses proches, l'ancien président doit rester silencieux le plus longtemps possible. Car il le sait : une fois redescendu dans l'arène politique, il ne pourra plus échapper aux questions, aux attaques de ses adversaires et sera forcé d'y répondre, mais aussi de préciser ses intentions.

À écouter

Le retour de Nicolas Sarkozy gêné par l'affaire Karachi
01:08
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/