1 min de lecture Vidéo

Affaire Fillon-Jouyet : Gérald Darmanin s'interroge sur le rôle de François Hollande

REPLAY - Le porte-parole de Nicolas Sarkozy déplore que l'exécutif "essaie de tuer la reconstruction de l'opposition dans l’œuf".

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Gérald Darmanin : "Je crois François Fillon" Crédit Image : Paul Guyonnet / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

"Jean-Pierre Jouyet est confondu de manipulation et de mensonge, il doit quitter son poste"Comme Bruno Le Maire avant lui, Gérald Darmanin réclame la démission du secrétaire général de l'Élysée, alors que deux journalistes du Monde accusent François Fillon d'avoir demandé à Jean-Pierre Jouyet de faire accélérer les procédures judiciaires contre Nicolas Sarkozy.

Confiance en François Fillon

"Je crois François Fillon", affirme Gérald Darmanin, au lendemain du démenti de l'ancien Premier ministre, qui menace Jean-Pierre Jouyet de poursuites judiciaires. "C'est lui qui commet des imprudences, des manipulations voire des mensonges. Il donne des secrets d'État à des journalistes, il est enregistré (par les journalistes auxquels il a parlé, ndlr)", accuse Gérald Darmanin.

Jean-Pierre Jouyet commet des imprudences, des manipulations voire des mensonges

Gérald Darmanin (UMP)
Partager la citation

Selon le député UMP, "le crime profite à la gauche, qui essaie de mettre le brouhaha dans l'opposition, qui se reconstruit". Le porte-parole de Nicolas Sarkozy estime que Jean-Pierre Jouyet "doit s'expliquer devant les Français". Après avoir démenti les informations de Fabrice Lhomme et Gérard Davet, l'ancien ministre du gouvernement Fillon les a finalement confirmées.

François Hollande impliqué ?

"Il faudrait entendre les enregistrements. Pourquoi ne les diffuse-t-on pas ? Y a-t-il une quatrième personne qui a pris part à cette discussion ?", s'interroge Gérald Darmanin, dans une allusion à peine voilée à François Hollande.

À lire aussi
Présidentielle américaine
Trump revendique la victoire : souvenirs d'une stratégie aussi utilisée au PS et à l'UMP

Selon lui, Nicolas Sarkozy, "abasourdi" par l'affaire, aurait parlé à François Fillon par téléphone. L'élu estime par ailleurs que le déjeuner Jouyet-Fillon "n'a rien de scandaleux" et considère que l'ancien Premier ministre peut rester à la présidence provisoire de l'UMP jusqu'à l'élection du 29 novembre prochain.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Affaire Bygmalion François Hollande
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants