1 min de lecture Présidentielle 2012

Affaire Bygmalion : quand Jérôme Lavrilleux a songé à mettre fin à ses jours

Acteur-clé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012, Jérôme Lavrilleux s'est confié au "Monde" sur les heures qui ont suivi ses révélations sur le plateau de BFMTV le 26 mai 2014 au soir.

Jérôme Lavrilleux
Jérôme Lavrilleux Crédit : AFP / PATRICK KOVARIK
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

"Moi, la politique, j'ai failli en mourir." Ce constat clôt les confidences de Jérôme Lavrilleux relatées dans le journal Le Monde daté de ce 18 juillet. L'ancien directeur de cabinet de Jean-François Copé, aujourd'hui écarté de la vie politique après avoir porté la responsabilité de l'affaire des comptes de campagne de l'UMP lors de la présidentielle de 2012, revient de loin. Dans les colonnes du quotidien, il raconte ce qui a motivé ses révélations, le 26 mai 2014 sur le plateau de BFMTV, et les heures douloureuses qui ont suivi.

Après avoir quitté le plateau de la chaîne sur laquelle il a endossé la responsabilité du scandale politico-financier Bygmalion, Jérôme Lavrilleux est rentré chez lui, dans l'Aisne. Seul en voiture, acculé par les messages téléphoniques, et privé de sa vie passée après s'être affranchi de l'omerta politique, il confie sans détour avoir renoncé de peu au suicide. L'ex-"dircab" s'apprêtait à se passer la corde au cou dans une grange de sa demeure quand il a reçu un sms de la journaliste Ruth Elkrief.

"Jérôme, ça doit être très dur, mais il fera beau demain", disait le texto, retranscrit par Jérôme Lavrilleux dans l'entretien au Monde. La phrase bouleverse aujourd'hui encore, d'après le récit des journalistes Davet et Lhomme, l'ex-homme politique. Contactée à son tour par Le Monde, Ruth Elkrief a confirmé avoir envoyé ce texto. "J’avais appris qu’il n’allait pas bien depuis l’interview, ça m’avait touchée. Je me devais d’être à la hauteur humainement, pas seulement professionnellement", a-t-elle expliqué au Monde.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2012 Affaire Bygmalion Jérôme Lavrilleux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants