1 min de lecture Migrants

Accueil des migrants du "Louise Michel" : le gouvernement renvoie à l'Europe

INVITÉ RTL - La ville de Marseille s'est dite disposée à accueillir le navire "Louise Michel" si besoin. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal appelle chaque pays européen à prendre sa part de responsabilité.

debat Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le Grand Jury de Gabriel Attal Crédit Image : SILVERE GERARD/AGENCE1827/RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Marie-Pierre Haddad

Tous les passagers du "Louise Michel", affrété par l'artiste de rue Banksy, et qui avait lancé un appel de détresse, ont quitté le navire en fin de journée samedi 29 août. Les garde-côtes italiens ont transporté jusqu'à Lampedusa, en Sicile, 49 personnes jugées fragiles. Les 150 autres passagers ont été transférés dans la soirée sur un autre navire, qui compte désormais 350 personnes à bord. 

La fin du calvaire du "Louise Michel" ne signifie pas celle de ses anciens passagers. La question est désormais de savoir quels pays peuvent les accueillir. Dans l'émission Questions politiquesJean-Luc Mélenchon a déclaré qu'il était nécessaire d'accueillir ces migrants "et vite". En réponse, Gabriel Attal a indiqué qu'"il faut que l'Europe se mobilise pour accueillir les personnes qui en ont besoin et que chaque pays européen prenne sa part". 

La ville de Marseille, via la voix de son premier adjoint Benoit Payan, s'est dite prête à les accueillir. "On prend notre part avec les voisins européens (...) La règle fixée est que les bateaux sont accueillis dans le port le plus proche. À partir de là, les personnes sont secourues sur le bateau sont prises en charge par les pays européens", ajoute-t-il lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI.

Dans le même temps, la petite île italienne de Lampedusa, dont le principal centre d'accueil est saturé en pleine pandémie, a menacé de se mettre en grève pour faire réagir le gouvernement italien. L'île a encore accueilli dans la nuit de samedi à dimanche près de 370 nouveaux migrants, une situation "sans précédent", selon son maire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Gouvernement Jean-Luc Mélenchon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants