3 min de lecture Économie

3 questions pour comprendre la théorie du ruissellement

ÉCLAIRAGE - Le président de la République a affirmé ne pas croire en la théorie du ruissellement, alors que l'opposition accuse le gouvernement de la pratiquer.

Emmanuel Macron à l'Élysée, le 15 octobre 2017
Emmanuel Macron à l'Élysée, le 15 octobre 2017 Crédit : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

La théorie du ruissellement est-elle une "ânerie" ? Oui, selon Bruno Le Maire. Le ministre de l'Économie et des Finances a dit tout le mal qu'il en pensait. "Je ne crois pas un instant à la théorie du ruissellement (...) Ce n'est pas du tout le choix que nous faisons. Le choix que nous faisons, c'est de réinjecter plus de capital dans l'économie française qui a besoin de mieux se financer", a-t-il défendu ce lundi 9 octobre sur France inter

Lors de l'Émission Politique diffusée sur France 2 le 29 septembre dernier, Jean-Luc Mélenchon et Édouard Philippe ont à leur tour exprimé leur avis sur cette théorie. Le leader de la France insoumise a expliqué : "Si les riches sont très riches, alors il va y avoir des miettes de plus en plus grosses sur la table des pauvres". Une théorie rejetée par le Premier ministre. Devenu un argument revenant à plusieurs reprises dans le débat public, qu'est-ce que cette théorie du ruissellement ?

1. Qu'est-ce que c'est ?

"Le mot de 'ruissellement' (traduction de 'trickle down') est apparu dans le débat public lorsque, fin 1981, le jeune (et critique) directeur du Budget de Ronald Reagan, dans une célèbre interview à The Atlantic, avait expliqué que la politique du président était en fait le retour de 'la vieille doctrine républicaine' : 'Donner les réductions d'impôts aux tranches supérieures, aux individus les plus riches et aux plus grandes entreprises, et laisser les bons effets 'ruisseler' à travers l'économie pour atteindre tout le monde'", rappelle L'Obs.

À lire aussi
Le siège de la Banque centrale européenne (BCE), à Francfort, le 5 septembre 2013. Europe
Conseil européen, Commission : qui prendra la tête des instances européennes ?

Plus généralement, selon Libération, la théorie du ruissellement est associée "à deux figures du libéralisme total : l'ancien président américain Ronald Reagan et l'ancienne première ministre britannique Margaret Thatcher".
Nicolas Bouzou, auteur du livre Le travail est l'avenir de l'homme, indique dans un entretien à Europe 1 que "quand on a crée des emplois à très hauts revenus, ça finit par bénéficier à tout le monde. Par exemple, un ingénieur en intelligence artificielle chez Google sera certes très bien payé, mais il va consommer au restaurant, dans des hôtels, il va avoir des employés de maison. Ça crée donc des emplois moins qualifiés". 

2. Est-ce une théorie réelle ?

Cependant, la théorie du ruissellement reste une "fable", pour L'Obs"une théorie qui n'a aucune assise théorique", souligne Libération. Le quotidien cite l'éditorial de Jean-Marc Vittori dans Les Échos. "Il n'existe aucune 'théorie du ruissellement'. En économie, il y a pourtant des myriades de théories. De l'emploi, du décollage, du contrôle des exportations, du choix public, du prix, des jeux, du commerce, et tutti quanti (...) Mais jamais personne n'a publié une quelconque théorie du ruissellement, pas plus qu'une théorie du genre ou une théorie de l'économie maraîchère dans le Haut-Vivarais".

L'éditorialiste ajoute que "le concept vient en réalité de la politique. Il apparaît dans les débats de la fin du XIXème siècle aux États-Unis. Un politicien démocrate américain, William Bryan, dénonce alors 'ceux qui croient que si on légifère pour rendre prospères les gens aisés, cette prospérité fuira vers ceux qui sont au-dessous. L'hypothèse d'un ruissellement est ensuite constamment critiquée, par un humoriste américain dans les années 1930 comme par le pape François en 2013".

3. Le ruissellement remplacé par "la cordée" ?

Interrogé sur TF1 et LCI, Emmanuel Macron a affirmé : "Je ne crois pas au ruissellement". Le président de la République a indiqué croire, en revanche, "à la cordée". "Il y a des hommes et des femmes qui réussissent parce qu'ils ont des talents, je veux qu'on les célèbre (...) si l'on commence à jeter des cailloux sur les premiers de cordée, c'est toute la cordée qui dégringole". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie ISF Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790437222
3 questions pour comprendre la théorie du ruissellement
3 questions pour comprendre la théorie du ruissellement
ÉCLAIRAGE - Le président de la République a affirmé ne pas croire en la théorie du ruissellement, alors que l'opposition accuse le gouvernement de la pratiquer.
https://www.rtl.fr/actu/politique/3-questions-pour-comprendre-la-theorie-du-ruissellement-7790437222
2017-10-17 06:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/hH1slobF_Uw4ds9v3FXHyw/330v220-2/online/image/2017/1016/7790544767_emmanuel-macron-a-l-elysee-le-15-octobre-2017.jpg