1. Accueil
  2. Actu
  3. Météo
  4. Orages, pluies, tornades : les phénomènes extrêmes vont-ils se multiplier ?
1 min de lecture

Orages, pluies, tornades : les phénomènes extrêmes vont-ils se multiplier ?

ÉCLAIRAGE - "Le réchauffement climatique sera accompagné d'une intensification très marquée des événements extrêmes", explique sur RTL Jean Jouzel, climatologue et ancien membre du GIEC, après les intempéries qui ont balayé la Meurthe-et-Moselle, le Luxembourg et la Belgique.

La tornade est passée sur les communes de Bacharage et Pétange au Luxembourg (Illustration)
La tornade est passée sur les communes de Bacharage et Pétange au Luxembourg (Illustration)
Crédit : Capture d'écran Twitter/@lachainemeteo
Orages, pluies, tornades : les phénomènes extrêmes vont-ils se multiplier ?
00:06:47
Orages, pluies, tornades : les phénomènes extrêmes vont-ils se multiplier ?
00:06:47
Agata Madenska - édité par Camille Descroix

Une tornade a balayé la frontière entre la France, le Luxembourg et la Belgique, avec des rafales de vent qui ont atteint par endroits les 128 km/h le vendredi 9 août. Arbres déracinés, toitures envolées ou détruites, vitres brisées... De nombreux dégâts ont été signalés. Jean Jouzel, ancien membre du GIEC, explique sur RTL qu'il ne s'agit pas d'un phénomène isolé.

"De plus en plus, il va falloir s'habituer à une augmentation de ces événements extrêmes, confie le climatologue. C'est moins clair pour les événements très localisés comme les orages à grêle et tornades, mais c'est quasi certain pour les vagues de chaleur". Ce dernier souligne tout de même qu'il n'y a pas encore de "statistiques suffisantes" pour justifier d'une évolution de ces extrêmes climatiques en France. 

Les vagues de chaleur et l'intensité des précipitations sont des phénomènes déjà observés et liés au réchauffement climatique. "L'intensité des vagues de chaleur croit deux fois plus rapidement que la température moyenne. Et trois fois plus rapidement la nuit, précise t-il. Elles vont devenir plus fréquentes, plus intenses", ajoute-t-il. "C'est vrai aussi pour les sécheresses dans le sud de la France et les cyclones en Outre Mer", note le climatologue. 

Ce dernier est catégorique : "Le réchauffement climatique sera accompagné d'une intensification très marquée des événements extrêmes". "On ne peut pas revenir en arrière. Ce que l'on peut faire, c'est limiter l'ampleur et c'est l'objectif de l'Accord de Paris sur le climat", poursuit-il. "Il faudrait diminuer nos émissions (de gaz) par deux entre 2020 et 2030 et atteindre la neutralité carbone à l'horizon 2050", préconise-t-il.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/