1 min de lecture Changement climatique

France : le réchauffement climatique a rendu la canicule "5 fois plus probable"

La canicule exceptionnelle qui a touché le territoire français en juin aurait pu ne pas avoir lieu si l'homme n'avait pas altéré le climat, selon les analyses d'une équipe de scientifiques.

La canicule (illustration)
La canicule (illustration) Crédit : AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

45,9 degrés. C'est le nouveau record de température enregistré en France le vendredi 28 juin, lors de l'épisode caniculaire exceptionnel qui a touché le pays entier.

Mais cette canicule n'aurait pas existé sans le réchauffement de la planète, d'après les analyses d'une équipe de scientifiques européens. "C'est au moins cinq fois plus probable en raison du changement climatique dû aux activités humaines et au moins dix fois plus probable de manière générale quand on ajoute d'autres facteurs" comme le rôle des sols ou des îlots de chaleurs urbains, a indiqué Friederike Otto, du Environmental Change Institute d'Oxford.

Les scientifiques de ce réseau ont pris comme référence les trois jours consécutifs les plus chauds en juin en France, les 26, 17, et 28 juin, avec une moyenne de 27,5°C (moyenne des températures jour et nuit sur l'ensemble du territoire métropolitain) et les ont comparé au autres périodes consécutives de trois journées de canicule en juin depuis 1901. 

Intensification des canicules

Ils ont aussi noté une intensification de ces canicules. Ainsi, "en juin, il semble que les canicules se soient réchauffées de 4°C par rapport à il y a 60 ou 100 ans", a indiqué Geert Jan van Oldenborgh, du Royal Netherlands Meteorological Institute, se montrant surpris de ces résultats.

Et si les scientifiques se montrent réticents à attribuer au dérèglement climatique l'existence d’événements météos extrêmes, de plus en plus de recherches sont conduites pour déterminer si un événement aurait pu ne pas se produire sans le changement climatique causé par les activités humaines.

À lire aussi
Jane Fonda lors de son arrestation le vendredi 18 octobre devant le Capitole, à Washington. climat
États-Unis : Jane Fonda de nouveau arrêtée lors d'une manifestation pour le climat

Des chercheurs du World Weather Attribution ont ainsi estimé, après la canicule de l'été 2018, que la probabilité que de telles vagues de chaleur arrive était deux fois plus élevée que si l'homme n'avait pas altéré le climat. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Changement climatique Canicule Météo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants