1. Accueil
  2. Actu
  3. Météo
  4. Montée des eaux : les 3 points à connaître pour comprendre le phénomène
2 min de lecture

Montée des eaux : les 3 points à connaître pour comprendre le phénomène

ÉCLAIRAGE - Une étude publiée dans les comptes rendus de l'Académie américaine des sciences révèle une hausse du niveau des océans de 14 centimètres, en un siècle. Du jamais vu depuis près de trois millénaires.

La mer au large des Palaos, en Océanie
La mer au large des Palaos, en Océanie
Crédit : drufisher / Flickr
Ana Boyrie

L'élévation du niveau des océans n'a jamais été aussi rapide. Selon une étude publiée dans les comptes rendus de l'Académie américaine des sciences, le phénomène s'est accéléré au XXème siècle et pourrait atteindre une hausse comprise entre 0,5 et 1,3 mètre d'ici 2100 si l'homme ne diminue pas sa consommation d'énergies fossiles. Aux dernières nouvelles, de 1900 à l'an 2000, les océans et les mers sont montés d'environ 14 centimètres. Une hausse inédite depuis 28 siècles

Robert Kopp, professeur adjoint au département des sciences de la Terre de l'université Rutgers, souligne que le siècle dernier "a été extraordinaire comparé aux trois derniers millénaires et la montée des océans s'est même accélérée ces 20 dernières années". Sans la hausse de la température planétaire observée depuis le début de l'ère industrielle, la montée des océans aurait pu être divisée par deux. 

1. Le réchauffement climatique, coupable de la montée des eaux

Selon le site du Centre national de la recherche scientifique, le niveau de la mer lors de la dernière glaciation, il y 20.000 ans, était en moyenne 120 mètres plus bas qu'aujourd'hui. Or, depuis quelques décennies, la mer monte de façon significative, soit 2 mm par an. Cette hausse vingt fois plus rapide qu'au cours des derniers siècles, est une des conséquences du réchauffement climatique

L'augmentation de la température planétaire provoque entre autres deux événements : la dilatation de l'eau de mer, qui représente environ 1/3 de la montée des eaux et la fonte des glaces d'eau douce, c'est-à-dire des calottes glaciaires. Selon le CNRS, la fonte totale de l'Antarctique équivaudrait à une hausse du niveau de la mer de l'ordre de 60 mètres

2. De nouvelles données de mesure

Pour déterminer l'évolution du niveau des océans pendant les trois derniers millénaires, les scientifiques ont eu recours à de nouvelles données géologiques, comme les marais, les récifs coralliens, et des sites archéologiques. Au cours des 300 dernières années, les auteurs de l'étude ont utilisé des relevés sur les marées à 66 endroits du globe. Selon Andrew Kemp, professeur des sciences océaniques et de la Terre à l'université Tufts, ces nouvelles données offrent des projections plus exactes et une meilleure estimation sur l'évolution du niveau des eaux dans le passé. 

Les scientifiques ont alors révélé que les océans ont baissé d'environ 8 cm entre l'an 1000 et 1400. Cette période avait été marquée par un refroidissement planétaire de 0,2 degré. De nos jours, la température mondiale est un degré Celsius plus élevée qu'à la fin du XIXème siècle.

3. L'accord de Paris, un premier pas

Le 12 décembre dernier, 195 pays se sont réunis dans le cadre de la COP 21 et ont signé l'accord de Paris. À ce jour, les différentes nations se sont engagées pour contenir la hausse des températures à deux degrés par rapport à l'ère pré-industrielle. Si l'homme parvient à éliminer progressivement les énergies fossiles (charbon et hydrocarbures), la montée des eaux pourrait se limiter à 60 cm. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire