1 min de lecture Météo

Météo : pourquoi les températures sont-elles si douces ?

ÉCLAIRAGE - Avec des températures de plus de 25°C attendues ce lundi 3 février dans le Sud, la France connaît une vague de douceur exceptionnelle. Une tendance intensifiée par le réchauffement climatique, prévient un prévisionniste de Météo France.

Temps ensoleillé à Paris (illustration)
Temps ensoleillé à Paris (illustration) Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Charles Deluermoz et AFP

Aller à la plage en France au début de mois de février ? Au premier abord, l'idée est attirante. Mais il ne faut pas s'y tromper, cette "vague de douceur" relève des mêmes tendances que les canicules d'été intensifiées par le réchauffement climatique.

C'est le constat dressé par François Jobard, prévisionniste à Météo France, alors qu'une douceur remarquable s'est installée ce week-end sur la France, un épisode "exceptionnel" en plein hiver qui pourrait conduire ce lundi 3 février à des températures supérieures à 25°C dans le sud du pays, soit "des valeurs proches des moyennes d'un mois de juin".

Depuis vendredi, la température moyenne nationale, c'est-à-dire l'indice prenant en compte les maximales et les minimales de 30 stations représentatives, oscille en effet entre 11°C et 13°C, un épisode uniquement comparable avec quatre journées de février 1958. Selon le prévisionniste, le phénomène est d'autant plus remarquable que la période "charnière entre janvier et février est quasiment la plus froide de l'année". 

Pour expliquer cette tendance, il précise que "avant tout, c'est la météo, avec des courants d'air ouest-sud-ouest qui nous ramènent de l'air tiède en provenance des Açores et de l'Atlantique subtropicale". En outre, avec le réchauffement climatique, "globalement on a des masses d'air plus chaudes qu'avant, donc à situation météorologique égale, on a tendance à battre plus de records de douceur que par le passé".

À lire aussi
Un cyclone (illustration) Pacifique
Le cyclone Harold se renforce dans le Pacifique, le Vanuatu en alerte maximale

Cette "vague de douceur" intervient dans le contexte d'un hiver déjà particulièrement doux : les mois de décembre et de janvier réunis constituent en effet le deuxième début d'hiver le plus chaud depuis au moins 1900, derrière le début d'hiver 2015-2016, selon Météo-France. Sur ces deux mois, la température moyenne nationale s'est établie à 7,6 °C, "soit une anomalie positive de 2,3 degrés au-dessus de la moyenne climatologique sur cette période qui est de 5,3°C".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Météo Hiver France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants