1 min de lecture Justice

Violences conjugales : l'ex-femme du maire de Cabourg condamnée un an après lui

Un an après la condamnation de Tristan Duval pour violences sur son ex-femme, cette dernière a été condamnée à son tour à la suite d'une morsure. Le feuilleton judiciaire continue.

Hôtel de ville de Cabourg
Hôtel de ville de Cabourg Crédit : Capture d'écran Google Street View
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Le feuilleton judiciaire continue entre le maire de Cabourg Tristan Duval, et son ex-épouse Solène. En novembre 2018, l'élu avait été condamné à de la prison avec sursis pour violences sur conjoint, mais un an plus tard, c'est Solène Duval qui écope de 1.500 euros d'amende dont 1.000 avec suris, à la suite d'une plainte de son ex-mari pour violences. 

En effet, l'édile avait pointé une morsure infligée par sa femme lors d'une dispute, indique France Bleu. "J'ai été écouté malgré le contexte. Le tribunal confirme que la violence n'a pas de sexe", a réagi Tristan Duval, dans des propos rapportés par Le Parisien. La décision du tribunal de Caen n'a en revanche pas plu à l’avocat de Mme Duval, qui pointe "un message désastreux aux femmes victimes de violences". 

"Je vais évidemment faire appel de cette décision. J'ai moi-même évoqué cette morsure dans ma plainte initiale. On ne peut mettre sur le même plan ce geste de défense au sol et la gravité des coups qui m'ont été portés", a indiqué Solène Duval. Cette dernière insiste et assure que la morsure était un geste de défense lors d'une dispute ayant eu lieu le 7 août 208.

L'enjeu est de savoir si l'ex-épouse du maire a eu recours à ce geste pour faire barrage aux coups portés par son conjoint. Des images de son visage tuméfié avaient circulé sur les réseaux sociaux. La partie adverse évoquait alors une chute sur un grillage à la suite d'une bousculade. Condamné en première instance, le maire de Cabourg a fait appel, et sera jugé à nouveau en janvier 2020.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Violences conjugales Calvados
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants