1 min de lecture Faits divers

Violences à Dijon : "On aurait dit un film d'action", raconte une riveraine

TÉMOIGNAGE - Une habitante du quartier des Grésilles raconte les violences qui ont enflammé le quartier plusieurs jours de suites lors d'affrontements entre des membres des communautés maghrébine et tchétchène.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Violences à Dijon : "On aurait dit un film d'action", raconte une riveraine Crédit Image : Philippe DESMAZES / AFP | Crédit Média : Thomas Dulin | Durée : | Date : La page de l'émission
Thomas Dullin édité par Ryad Ouslimani

Les images sont impressionnantes à Dijon où des dizaines de jeunes, armés, cagoulés, tirent en l’air, brûlent des voitures et affrontent la police. Des tensions qui font suite à l’expédition punitive entreprise durant le weekend par plusieurs membres de la communauté tchétchène, contre d’autres de la communauté maghrébine, selon le procureur de Dijon.

D’habitude, la ville est tranquille et ne vit pas ce genre de débordements. "Il y en avait beaucoup, je ne sais pas combien. 200, 250 personnes. Tous habillés en noir, avec les cagoules", raconte une riveraine du quartier des Grésilles pour RTL.  "Ils ont tapé un homme avec son fils. On aurait dit que c’était un film d’action", se souvient-elle. 

Elle rapporte aussi avoir vu des armes et entendu des tirs. "Il y avait des maghrébins, tous réunis. Ils voulaient se défendre. Ils croyaient que les Tchétchènes allaient revenir. Mais personne n’est revenu. Pour vous dire la vérité je tremble. Jusqu’à maintenant je tremble", confie la témoin.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Dijon Violences
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants