1 min de lecture Rouen

VIDÉO - Rouen : le procès de l'incendie meurtrier du Cuba Libre débute lundi

Le drame avait fait 14 morts en août 2016. Des jeunes âgés pour la plupart entre 18 et 25 ans. Les deux frères gérants du bar, comparaissent pour homicide et blessures involontaires aggravés.

>
Le procès de l'incendie du Cuba Libre démarre lundi Crédit Image : M6 / Diane Douzillé Louise Malnoy Hélène Cami | Crédit Média : M6 / Diane Douzillé Hélène Cami Louise Malnoy | Date :
Diane Douzillé
Diane Douzillé
et Sophie Merle

Il y a plus de 3 ans, l'incendie du bar le Cuba Libre, à Rouen, faisait 14 victimes, l'un des incendies les plus meurtriers de ces 20 dernières années. Ce soir-là, dans ce bar d'habitués, la fête bat son plein au sous-sol où une soirée d'anniversaire est organisée.

Vient le moment tant attendu de souffler les bougies. L'une des invitées place et allume deux bougies tempête sur le gâteau, puis s'engage dans l'escalier étroit, d'à peine 75 centimètres de large. La jeune femme a du mal à descendre. Elle baisse la tête et le gâteau, mais les étincelles enflamment la mousse qui recouvre les murs.


En quelques secondes, la cave s'embrase, une épaisse fumée toxique emplit la pièce. Les jeunes gens ne voient pas l'issue de secours qui de toutes façons est fermée.
Tandis que le groupe se réfugie dans le fumoir, deux d'entre eux décident de monter et de traverser les flammes. Ils sont parmi les seuls rescapés. En quelques minutes, le Cuba Libre est réduit en cendres.

Deux d'entre eux traversent les flammes

Un premier bilan tombe : 13 morts et 6 blessés, dont une personne en urgence absolue, qui décède 3 semaines plus tard.

À lire aussi
Des pompiers présents sur le site de Lubrizol pour éteindre l'incendie qui a ravagé une partie de l'usine. Rouen
Incendie à Rouen : des pompiers qui sont intervenus présenteraient des analyses anormales


"C’est tout un ensemble de manquements qui vont entraîner un drame comme celui-là. Un escalier qui n’est pas aux normes, un revêtement inflammable sur les murs et le plafond..."commente l'avocat des parties civiles, Me Fabien Picchittino.

Le 14 septembre, Nacer et Amirouche Boutrif, le propriétaire et le gérant du bar, sont mis en examen pour homicide et blessures involontaires aggravés. Ils comparaitront libres à leur procès qui débute lundi 9 septembre. Les deux frères encourent 5 ans de prison et 75.000 euros d'amende.

La rédaction vous recommande

 


Lire la suite
Rouen Procès Incendie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants