1 min de lecture Incendie

VIDÉO - Incendie d'une boulangerie à Lyon : deux hommes écroués

Les deux associés qui exploitaient la boulangerie à Lyon, dont l'incendie en février avait entraîné la mort d'une femme enceinte et de son enfant de 4 ans, ont été écroués jeudi 18 juillet.

>
Incendie d'une boulangerie à Lyon : deux hommes écroués Crédit Image : AFP | Crédit Média : M6 | Date :
micro générique
La Rédaction RTL et AFP

Le 9 février dernier un incendie avait ravagé la boulangerie d'un quartier populaire lyonnais. Une femme enceinte et son enfant de 4 ans avaient trouvé la mort, deux autres personnes ont été blessé.

Les deux associés qui exploitaient la boulangerie au moment des faits ont été arrêtés, mardi 16 juillet. Le parquet les soupçonne d'être à l'origine du feu. Les deux hommes ont été mis en examen hier, jeudi 18 juillet, pour "complicité de destruction" par incendie "ayant entraîné la mort" et "tentative d'escroquerie à l'assurance en bande organisée".

Bien que les coupables présumés nient pour le moment les faits, "il leur est reproché d'avoir organisé l'incendie de leur commerce, en vue de bénéficier des fonds de l'assurance" a déclaré le procureur de la République de Lyon, Nicolas Jacquet, dans un communiqué.

Un troisième suspect, âgé d'une cinquantaine d'années, est toujours en fuite et fait l'objet d'un mandat d'arrêt international. Un de ses proches a déjà été mis en examen et écroué pour complicité, fin février.

À lire aussi
La façade du Cuba Libre où 14 personnes sont décédées le 6 août 2016. justice
Incendie du Cuba Libre : 5 ans de prison dont 3 ferme pour les gérants

À ce stade de l'enquête, rien ne laisse penser que les victimes de l'incendie aient été visées directement par l'acte criminel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Incendie Justice Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants