1 min de lecture Faits divers

VIDÉO - Drôme : un agriculteur arrête des voleurs de cerises et filme la scène

VU DANS LA PRESSE - Aurélien Esprit, conseiller départemental de la Drôme et adjoint au maire de Bourg-lès-Valence, a arrêté des voleurs de cerises après qu'ils se soient servis sur son exploitation.

Un bol rempli de cerises (illustration)
Un bol rempli de cerises (illustration) Crédit : iStock
Pierre
Pierre Jarnoux Journaliste

Aurélien Esprit,  conseiller départemental de la Drôme et adjoint au maire de Bourg-lès-Valence et agriculteur, a rattrapé deux voleurs de cerise qui étaient à vélo. Ils se seraient servis sur son exploitation juste avant le moment où il filme une dame, qui lui aurait volé ses fruits, rapporte Le Dauphiné Libéré.

"Regardez, son bac est plein de cerises de mes arbres" lance-t-il au début de la vidéo, publiée sur Facebook. Il dépasse les promeneurs à vélo, se gare sur le bas-côté de la route et sort de sa voiture. Poliment, il demande à la dame de s'arrêter, avec le téléphone qui continue de filmer dans sa main. La panière est remplie de fruits rouges, de branches et de feuilles de l'exploitant. Il déplore "ce nouveau fléau" : des promeneurs qui s'arrêtent, remplissent sacs et sacoches des fruits puis repartent avec leurs provisions. "Ce n'est pas pareil de manger un fruit et de s'en aller", cela, il peut le comprendre.

Selon lui, depuis trois ou quatre ans, le vol de fruits s'accélère. Agriculteur-exploitant, il connaît ses arbres. Les feuilles "tombées par terre" ne sont pas fanées, les branches sont fraîchement coupées, et les fruits pas assez mûrs. La dame filmée continue de nier d'avoir volé des cerises.

"Nos champs ne sont pas du domaine public !"

S'il a décidé de publier cette vidéo, déjà vue 128.000 fois, c'est avant tout pour témoigner. "Agriculteur, c'est un métier. C'est comme si les gens faisaient les courses en grande surface puis repartaient avec un chariot plein sans payer", renchérit Aurélien Esprit. 

À lire aussi
Mulhouse dans le Haut-Rhin agression
Mulhouse : un homme en garde à vue pour avoir agressé une femme en jupe


Il ne souhaite pas mettre de filets ou de barrière sur son exploitation. "C'est une question de respect, de civisme". À cela, il préfère la pédagogie. Les commentaires des internautes soutiennent l'initiative, félicitant l'agriculteur pour son travail, et son sang-froid. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Drôme Agriculture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants