1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. "La disparue du Vatican" : Emanuela Orlandi, 15 ans, s’est volatilisée en 1983
1 min de lecture

"La disparue du Vatican" : Emanuela Orlandi, 15 ans, s’est volatilisée en 1983

PODCAST - Le 22 juin 1983, Emanuela Orlandi, 15 ans, a disparu au cœur de Rome. Il s'agit du plus gros mystère criminel en Italie.

Des manifestants tiennent une affiche d'Emanuela Orlandi lisant "Disparue" pendant la prière de midi de Regina Coeli du pape Benoît XVI sur la place Saint-Pierre, au Vatican, le 27 mai 2012
Des manifestants tiennent une affiche d'Emanuela Orlandi lisant "Disparue" pendant la prière de midi de Regina Coeli du pape Benoît XVI sur la place Saint-Pierre, au Vatican, le 27 mai 2012
Crédit : FILIPPO MONTEFORTE / AFP
La disparue du Vatican
45:02
La disparue du Vatican
45:02
Jean-Alphonse Richard & Marie Bossard

Le 22 juin 1983, Emanuela Orlandi arrive en retard à son cours de musique. Elle suit des leçons de flûte traversière à l'école Tommaso Ludovico da Victoria, qui dépend du Vatican. Elle est une musicienne très douée et fait partie du chœur de l'église. La jeune fille de 15 ans, d'habitude très ponctuelle, semble avoir la tête ailleurs. Elle explique que si elle est en retard, c'est parce qu'elle a téléphoné à l'une de ses sœurs ainées, Federica. Cette dernière attestera du coup de fil et précisera qu'Emanuela lui a raconté avoir croisé un homme, dans une BMW verte. Il lui aurait confié travailler pour une marque de cosmétiques et lui aurait proposé de défiler pour la somme de 375.000 lires (soit 193 euros). Federica lui aurait demandé de se méfier et d'en parler aux parents.

Emanuela demande à quitter le cours de flûte 10 minutes en avance. Elle retrouve son amie Raffaella Monzi, à qui elle confie sa rencontre avec l'homme dans la BMW. Les deux adolescentes doivent prendre le bus pour rentrer chez elles, mais Emanuela ne monte pas dans le bus. Quelques semaines plus tard, un policier en fonction devant le Sénat racontera l'avoir vue à bord d'une BMW verte avec un homme.

Dans la soirée, les parents d'Emanuela s'inquiètent de ne pas voir leur fille rentrer. Pourrait-elle avoir fugué ? L'adolescente n'a pourtant montré aucun signe de contrariété et sa journée s'est déroulée sans encombre. Elle sera officiellement déclarée comme "personne disparue" le lendemain.

Nos invités

Nicolas Senèze, journaliste et ancien correspondant au Vatican pour le journal La Croix.
Philippe Ridet, journaliste et ancien correspondant à Rome pour Le Monde.

Soumettre une affaire

À lire aussi

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jean-Alphonse Richard. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'équipe de l'émission vous recommande

 

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/