1 min de lecture Faits divers

Un policier en charge des "violences faites aux femmes" jugé pour harcèlement

VU DANS LA PRESSE - Un policier a été jugé ce mercredi 30 décembre à Nantes pour avoir harcelé son ex-compagne alors qu'il est, dans son travail, en charge des "violences faites aux femmes".

Des policiers (illustration)
Des policiers (illustration) Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Venantia
Venantia Petillault

Un policier actuellement en charge des "violences faites aux femmes" dans son commissariat a été jugé ce mercredi 30 décembre par le tribunal correctionnel de Nantes (Loire-Atlantique) pour le "harcèlement" d'une femme, connue sur un site de rencontres.

Selon Le Parisien, le policier avait par exemple consulté le fichier des cartes grises pour retrouver l'adresse des parents de son ex-compagne pour leur envoyer une boîte de chocolats. Il l'avait aussi mise comme bénéficiaire de son assurance-vie, sans l'en avertir.


Face à son refus de reprendre leur relation, cet homme de 40 ans avait dans un second temps écrit à la Caisse d'allocations familiales (CAF) pour dénoncer sa présumée "fraude" aux prestations sociales, ce qui avait valu des "contrôles inopinés" à son ex-compagne. Le policier s'était également introduit dans un autre fichier professionnel pour retrouver la trace d'une prétendue "fausse plainte" que la victime aurait déposée contre son ex-mari dans le cadre de leur divorce.


"[La lutte contre] le harcèlement, c'est mon cœur de métier… Est-ce que je serais assez stupide, en tant qu'Officier de police judiciaire, pour commettre une telle infraction ?", a-t-il donc demandé aux juges nantais. Le procureur de la République a finalement requis une peine de six mois de prison avec sursis simple.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Violences conjugales Harcèlement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants