1 min de lecture Faits divers

Un maire guyanais placé en garde à vue pour possession de drogue

L’élu a été interpellé à la sortie de l’avion à Orly. De la drogue a été découverte dans ses bagages. Son avocat assure qu’il n’est "pas lié à un trafic".

Aéroport d'Orly (Illustration).
Aéroport d'Orly (Illustration). Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Le maire de la commune guyanaise d'Apatou, Paul Dolianki, a été interpellé samedi 15 août à Orly et placé en garde à vue pour possession de stupéfiants, a-t-on appris dimanche 16 août de sources concordantes.

L'élu a été interpellé à la sortie de l'avion où des produits stupéfiants ont été retrouvés dans ses bagages, a-t-on indiqué de sources judiciaires et aéroportuaires. Il transportait environ 2,5 kilos de drogue, selon une source judiciaire. Le maire de cette commune d'un peu moins de 10.000 habitants a été placé en garde à vue, a indiqué le parquet de Créteil.

"Mon client est totalement étranger aux faits, il n'est pas lié à un trafic de stupéfiants", a assuré son avocat Avi Bitton, pour qui il y a "les mules complices rémunérées et les mules manipulées à leur insu". La valise aurait été prise pour rendre service à une connaissance, a expliqué l'un de ses collaborateurs après avoir échangé avec l'élu. Selon une source proche du dossier, le sac de drogue était caché dans un double-fond du bagage.

"Cela montre que n'importe quel citoyen, même le plus irréprochable, peut se retrouver dans les filets de la justice", a affirmé Me Bitton. Paul Dolianki devait rencontrer lundi 17 août un conseiller technique du ministre des Outre-mer, a confirmé le ministère dimanche.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Drogue Guyane
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants