1 min de lecture Faits divers

Ukraine : ivre, un hôte tue ses sept vacanciers

Après une dispute, sept amis ont été tués par balles par le gérant du site où ils logeaient. Cet incident compte parmi les plus meurtriers du genre depuis l'indépendance de l'Ukraine en 1991.

Un lac de la région de Jitomir en Ukraine (illustration)
Un lac de la région de Jitomir en Ukraine (illustration) Crédit : Google Maps
Marie Gingault et AFP

Sept hommes partis à la pêche dans la région de Jitomir au centre de l'Ukraine, ont été tués par balles par le gérant du site qui les accueillait, a annoncé la police. Une tuerie d'une ampleur rare pour cette ex-république soviétique.

Le groupe de huit amis était arrivé la veille de Kiev, dans un village de la région de Jitomir pour une partie de pêche sur un lac local, a expliqué sur Facebook le vice-ministre de l'Intérieur Anton Guerachtchenko. 

Après une soirée alcoolisée, une dispute a éclaté entre certains vacanciers et le gérant du site qui les accueillait, un homme de 58 ans. Ce dernier a ouvert le feu et tué les deux personnes avec qui il s'était disputé. Il poursuit ensuite son massacre en tuant cinq autres hommes du groupe qui dormaient dans une remise voisine. Seul un membre du groupe d'amis a pu s'enfuir et prévenir la police qui a interpellé le quinquagénaire. Selon le vice-ministre, le tueur devrait une expertise psychiatrique.

Un des incidents les plus meurtriers du pays

Les victimes, âgées de 30 à 50 ans, avaient dans le passé combattu contre les séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine, selon la police régionale citée par des médias. Si la consommation excessive de l'alcool et les actes de violence en état d'ébriété sont des phénomènes répandus en Ukraine, les cas de fusillades massives y sont cependant rarissimes. Cet incident compte parmi les plus meurtriers du genre depuis l'indépendance du pays en 1991.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Ukraine Meurtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants