1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Trois jeunes d’une cité de Rueil incarcérés en Grèce après l’agression d’un touriste espagnol
1 min de lecture

Trois jeunes d’une cité de Rueil incarcérés en Grèce après l’agression d’un touriste espagnol

VU DANS LA PRESSE - Alors que trois jeunes de Rueil étaient en vacances, ils sont accusés d'avoir passé à tabac un touriste espagnol.

Une voiture de police (illustration)
Une voiture de police (illustration)
Crédit : Julien Mattia / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP
Robinson Hollanders

Le jeudi 11 août, une violente agression a eu lieu. Un influenceur Ruellois, surnommé "La Flèche", avait invité un groupe de jeunes de son quartier à un séjour sur l'île de Santorin, en Grèce. Mais le voyage ne s'est pas passé comme prévu. Trois jeunes sont accusés d'avoir agressé un touriste espagnol dans une rue piétonne, postant une vidéo de la victime étalée et inconsciente sur le sol. 

Quatre ont été interpellés, ils sont âgés de 16, 18, 19 et 20 ans. Le mineur a été relâché par le tribunal de Naxos, le mardi 16 août, mais les trois autres ont été incarcérés, selon Le Parisien. "La Flèche", l'influenceur en charge du voyage, s'est exprimé sur Snapchat alors qu'il se trouvait devant le commissariat où les jeunes étaient détenus, "tu les ramènes ici pour qu'ils soient tranquilles en vacances et ils font des dingueries comme ça". 

La victime a été emmenée à l'hôpital le plus proche avant d'être transférée vers un hôpital d'Athènes, dans un état jugé sérieux. Les policiers, qui ont interpellé les suspects dans leur chambre d'hôtel, ont retrouvé 460 euros, une carte de crédit et trois téléphones portables. 

"J'ai tellement honte, je suis tellement déçu"

"Ils sont venus en Grèce gratuit, pas de billets d'avion, j'ai payé tous les hôtels, j'ai payé à manger, j'ai payé les restaurants, je leur ai fait faire un circuit", se désole "La Flèche", surnommé "Le maire de Rueil", toujours devant le commissariat, avant de continuer, "j'ai tellement honte, je suis tellement déçu"

À lire aussi

Les habitants de la cité vivent cette affaire en direct, à plusieurs milliers de kilomètres de Grèce. Ce n'est "pas le genre des gars", expliquent au Parisien des habitants du quartier, qui décrivent les suspects comme des jeunes "plutôt tranquilles". 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/