1 min de lecture Faits divers

Toulouse : ce que l’on sait de la conductrice qui a percuté trois cyclistes et fait un mort

La conductrice qui a percuté volontairement trois cyclistes jeudi dernier au nord de Toulouse souffre de bipolarité et était suivie par un psychiatre. Elle avait décidé depuis peu de ne plus suivre son traitement.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Toulouse : ce que l'on sait de la conductrice qui a percuté trois cyclistes et fait un mort Crédit Image : Google Maps / Capture d'écran | Crédit Média : Patrick Tejero | Durée : | Date : La page de l'émission
Patrick Tejero édité par Marie Gingault

Sa course folle a fait un mort jeudi dernier à Cepet, au nord de Toulouse. Une conductrice a percuté volontairement trois cyclistes, elle souffre de troubles psychiatriques. La victime décédée avait une soixantaine d'années et sa famille espère que l'affaire n'en restera pas là.

Michel Gistau commençait tout juste à profiter de sa retraite, il est mort dans le fossé à quelques kilomètres de chez lui après avoir été percuté volontairement. Sa plus jeune fille, Marina, sait qu'avant son père, la conductrice avait fauché deux autres cyclistes : "Ça aurait pu être encore plus de personnes, ça aurait pu être des enfants. On sait qu'elle a été poursuivie par des policiers, on sait que ça a duré sur des kilomètres et des kilomètres. Mon papa a été le dernier sur sa route à se faire percuter par cette personne". 

La conductrice n'a même pas été entendue par les gendarmes. Elle a été hospitalisée d'office et la famille redoute aujourd'hui qu'elle soit reconnue irresponsable : "Pour nous ça reste à prouver qu'elle n'a pas toute sa tête et on veut savoir qu'est-ce que ça veut dire ne pas avoir toute sa tête dans ce genre de circonstances. À notre niveau on n'accepte pas et pour notre père on ne peut pas laisser passer ça. Cette personne paiera pour ce qu'elle a fait", indique Marina.

La famille de Michel Gistau va se porter partie civile. Les gendarmes ont appris que la conductrice était bipolaire, suivie par un psychiatre et qu'elle avait décidé de ne plus prendre son traitement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Vélo Psychiatrie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants