1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Fusillade sur le Pont-Neuf : un ami du policier mis en examen regrette "la présomption de culpabilité"
2 min de lecture

Fusillade sur le Pont-Neuf : un ami du policier mis en examen regrette "la présomption de culpabilité"

DOCUMENT RTL - Selon le collègue du policier qui a tué deux hommes dimanche sur le Pont-Neuf à Paris, le mis en cause n'a rien d'un "cow-boy".

Un périmètre de sécurité a été installé sur le Pont Neuf à Paris dimanche 24 avril après que des policiers ont tiré sur un véhicule à la suite d'un refus d'obtempérer.
Un périmètre de sécurité a été installé sur le Pont Neuf à Paris dimanche 24 avril après que des policiers ont tiré sur un véhicule à la suite d'un refus d'obtempérer.
Crédit : DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP
Tirs mortels sur un véhicule à Paris : un ami du policier mis en examen témoigne
00:04:28
Valentin Boissais - édité par Étienne Bianchi

Dimanche soir sur le Pont-Neuf à Paris, deux hommes sont morts après des tirs de policiers. Un agent est aujourd’hui mis en examen notamment pour homicide volontaire et les syndicats de police sont vent debout contre cette décision de justice. RTL a voulu s’intéresser à la personnalité de cet agent de police de 24 ans au cœur de l’affaire.

Un ami et collègue du mis en cause témoigne et permet de mieux cerner qui est vraiment ce fonctionnaire de police. Ce collègue croit à la version de son ami qui a tiré au fusil d'assaut à dix reprises sur une voiture. Aujourd'hui, les deux hommes n'ont plus droit de se parler, procédure judiciaire oblige. 

"C'est une personne que j'aime beaucoup, c'est l'une des personnes sur lesquelles je peux le plus compter au travail, avec lui je me sens en sécurité" confie-t-il à RTL. "Malgré sa jeunesse, c'est quelqu'un de réfléchi : quand on était menacé par des mecs avec des couteaux, il n'a jamais sorti son arme" témoigne-t-il.

"Pas d'autres solutions"

Selon son collègue, si l'agent de police a tiré dimanche soir "c'est qu'il n'avait pas d'autres solutions". Il échange également avec les autres policiers présents ce soir-là qui lui aurait expliqué "qu'une voiture leur fonce dessus" et que leur collègue tire alors dans la direction du véhicule. "Légitime défense" pour cet ami interrogé, "il a juste voulu protéger ses collègues"

À lire aussi


Il explique également que les fonctionnaires de police ont une formation de 48h avant d'être autorisés à manipuler le fusil d'assaut utilisé ce soir-là, un HK G36. "Cette personne, il y a deux mois, a plongé dans la Seine à deux heures du matin pour sauver une femme qui se noyait" rapporte son collègue. 

"Il a juste fait son travail, certes il a tué des personnes et c'est vraiment malheureux, je pense qu'il s'en veut énormément" précise son ami qui trouve "dommage" que "la présomption de culpabilité" passe avant "la présomption d'innocence". L'agent mis en examen a été éloigné de Paris et muté dans un bureau en attendant les suites de l’enquête.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/