1 min de lecture Réseaux sociaux

Sur Twitter, une publicité propose d'acheter un rein "pas cher"

Un journaliste américain s'est vu proposer un rein "pas cher" via la compte "Organ Market". Une annonce publicitaire qui a depuis été supprimée par le réseau social.

Le logo du réseau social Twitter
Le logo du réseau social Twitter Crédit : LEON NEAL / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Twitter fait une nouvelle fois polémique après des défauts de modération de ces tweets promotionnels. La dernière publicité ayant suscité la colère des internautes faisait la promotion de la vente d'organes. En effet, un journaliste américain indépendant s'est vu proposer un rein "pas cher" par le compte "Organ Market", comme le rapporte le site américain Gizmodo.

Une promotion macabre pour un service d'achat d'organes apparue sur son fil d'actualité. Le tweet promotionnel annonçait littéralement : "C'est un rein dont vous avez besoin ? Arrêtez d'attendre pour un donneur et payez pour éviter la queue. Beaucoup de personnes ici vendent leurs reins pas cher, achetez-le votre maintenant !".

Face à ce tweet sordide et polémique, depuis supprimé, un porte-parole de Twitter a assuré que ses conditions générales d'utilisation interdisent les publicités contenant des messages haineux ou faisant référence à du trafic de drogue, d'organes ou d'êtres humains. 

Une faille du système de modération du réseau social

Il met en cause une faille du système de modération du réseau social opéré par "des humains et des machines", sans toutefois préciser le problème intervenu dans le cas des publicités proposant d’acheter un organe.

Ce n'est pas la première fois que Twitter est défaillant en matière de publicités. En effet, en 2017 déjà, une publicité ouvertement raciste appelant à virer "ces bougnoules" et ces Noirs de France", avant d'être supprimée par le réseau social. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réseaux sociaux Twitter Publicité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants