1 min de lecture Faits divers

Suisse : une fusillade dans un café fait au moins deux morts

Ce jeudi 9 mars, deux hommes armés ont fait irruption dans un café Bâlois avant de prendre la fuite

La police suisse lors d'une intervention
La police suisse lors d'une intervention Crédit : Ennio Leanza/AP/SIPA
Valentine De Brye
et AFP

Vers 20h15 (19h15 GMT) jeudi 9 mars, deux hommes ont fait irruption dans un café de Bâle, dans le nord-ouest de la Suisse. Tirant à plusieurs reprises sur les clients, ils ont tué deux personnes et gravement blessé une troisième. Les suspects sont toujours en fuite et aucun détail n'a pour l'heure été divulgué sur leurs motivations.

Le parquet fédéral a souligné que "le déroulement exact des faits et la raison de l'attaque ne sont pas encore connus et font l'objet d'une enquête". D'après les éléments dont disposent les enquêteurs, les deux hommes ont quitté le café en direction de l'une des gares ferroviaires de la ville de Bâle. La rue où se trouve le café a été fermée au trafic pendant l'intervention des secours et vers 1h30, dans la nuit du jeudi au vendredi, seuls quelques membres de la police scientifique étaient encore sur place, selon un photographe de l'AFP.

Les fusillades sont assez rares en Suisse,un pays où les hommes qui ont effectué leur service militaire peuvent conserver leur arme à domicile, comme réservistes. Ce droit suscite parfois la polémique, notamment lorsque ces armes sont utilisées dans des drames familiaux ou d’autres faits divers. Selon les chiffres rapportés par la presse suisse, les armes détenues à domicile seraient au nombre de deux millions, pour une population de quelque 8 millions d’habitants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Fusillade Suisse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants