2 min de lecture Faits divers

Strasbourg : neuf blessés, dont deux amputés, à cause des pétards

Deux jeunes hommes, un adolescent de 15 ans et un adulte de 20 ans, ont eu deux doigts amputés - le pouce et l'index dans un cas, l'annulaire et l'auriculaire pour le second.

Un agent de police saisissant des feux d'artifices près de Strasbourg en 2016
Un agent de police saisissant des feux d'artifices près de Strasbourg en 2016 Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud
et AFP

Un terrible accident. Neuf personnes ont été soignées à SOS Mains du centre hospitalier universitaire de Strasbourg pour des blessures liées à la manipulation de pétards pour fêter le Nouvel An, dont deux ont été amputées, a-t-on appris mardi 1er janvier. Deux jeunes hommes, un adolescent de 15 ans et un adulte de 20 ans, ont eu deux doigts amputés - le pouce et l'index dans un cas, l'annulaire et l'auriculaire pour le second.

"Dans les deux cas, la provenance des pétards ne correspond pas à des artifices achetés dans un commerce : l'un, apparemment en provenance de Pologne, a été acheté à un vendeur à la sauvette et le second a été fabriqué artisanalement", a relaté le chef du service SOS Mains, le docteur Philippe Liverneaux.

Les autres patients, âgés de 5 ans à 32 ans, souffrent de brûlures, de plaies aux mains, au visage ou au tronc, et de surdité temporaire, a-t-il précisé. Le nombre de blessés est en baisse par rapport à l'an dernier - le service avait soigné 29 blessés dont un grave -, mais "la moyenne d'âge est plus élevée que les années précédentes", a constaté le docteur Liverneaux.

À lire aussi
Un hélicoptère de secours survole le mont Maudit, dans le massif du Mont-Blanc en Haute-Savoie (illustration) faits divers
Haute-Savoie : un snowboarder retrouvé mort sur une piste

Une interdiction locale

La plupart des blessés "sont des jeunes adultes, c'est plutôt rare. D'habitude, on a autant d'adolescents que de jeunes adultes", a-t-il ajouté. Deux personnes ont été prises en charge les deux nuits précédant la Saint-Sylvestre pour des blessures après avoir manipulé des artifices.

Les accidents liés à l'utilisation de pétards sont fréquents lors de la Saint-Sylvestre en Alsace, où la nouvelle années est célébrée à grand renfort de feux d'artifice. En 2012 et 2013, trois personnes étaient mortes en manipulant des engins pyrotechniques lors du réveillon. Un arrêté préfectoral interdit, jusqu'au 6 janvier dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin, notamment le transport de pétards et d'artifices dans les transports en commun et l'usage aux abords des rassemblements.

Des opérations de contrôle sont organisées par la police, la gendarmerie et les douanes pour lutter contre l'importation en provenance d'Allemagne de certaines catégories de feux d'artifice, fusées et autres pétards très populaires outre-Rhin, mais soumis à autorisation en France. Quelque 250 kilos ont été saisis en décembre par les douanes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Strasbourg Nouvel An
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796095455
Strasbourg : neuf blessés, dont deux amputés, à cause des pétards
Strasbourg : neuf blessés, dont deux amputés, à cause des pétards
Deux jeunes hommes, un adolescent de 15 ans et un adulte de 20 ans, ont eu deux doigts amputés - le pouce et l'index dans un cas, l'annulaire et l'auriculaire pour le second.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/strasbourg-neuf-blesses-dont-deux-amputes-a-cause-des-petards-7796095455
2019-01-01 11:20:19
https://cdn-media.rtl.fr/cache/FkCwIVSKcyUFMtX-8Fmf8A/330v220-2/online/image/2019/0101/7796095527_un-agent-de-police-saisissant-des-feux-d-artifices-pres-de-strasbourg-en-2016.jpg