1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Seine-Saint-Denis : un propriétaire en garde à vue après avoir délogé des squatteurs
1 min de lecture

Seine-Saint-Denis : un propriétaire en garde à vue après avoir délogé des squatteurs

VU DANS LA PRESSE - Pour tenter de récupérer sa maison à Bondy en Seine-Saint-Denis, occupée par une femme et son enfant munis d'un faux bail, le propriétaire a tenté d'intimider l'occupante indésirable. Il a été placé en garde à vue.

La maison squattée, située à Bondy
La maison squattée, située à Bondy
Crédit : Capture d'écran Google Maps
Quentin Marchal

C'est un phénomène qui semble prendre de l'ampleur en France. Quatre mois après l'affaire de Théoule-sur-Mer, un nouveau cas de squatteurs s'appropriant une demeure qui ne leur appartient pas s'est déroulé dans la commune de Bondy, en Seine-Saint-Denis. Le propriétaire et son fils ont alors tenté d'intimider la mère de famille, qui a quitté les lieux avec son enfant, mais ont été placés en garde à vue après que celle-ci a déposé plainte.

Comme le rapporte Le Parisien, la maison était occupée illégalement depuis une semaine par cette femme et son enfant avant que le propriétaire, prévenu par le voisinage de mouvements suspects autour de sa maison, n'agisse. Après avoir déposé plainte pour "violation de domicile", il se rend compte que l'occupante a présenté un bail à la police, qui la croit donc en règle.

Craignant de se retrouver englué dans une procédure complexe, le propriétaire décide donc de l'intimider, en faisant venir des hommes cagoulés, dans la soirée du vendredi 6 novembre. Prise de peur, l'occupante quitte les lieux avec son enfant avant d'aller déposer plainte pour "violences aggravées". 

En effet, elle s'est présentée à la police avec des blessures et affirme que celles-ci ont été causées par le père et son fils. Les deux hommes, qui prétendent qu’elle n’avait aucune trace de coup quand ils se sont séparés, ont été placés en garde à vue avant d'en sortir 48 heures plus tard, sans poursuites. De son côté, la locataire indésirable a quitté les lieux.

À lire aussi

À leur sortie de garde à vue, les proches du propriétaire et de son fils ont crée une pétition de soutien.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/