1 min de lecture Faits divers

"Chasse aux Roms" en Seine-Saint-Denis : 19 personnes en garde à vue

INFO RTL - Plusieurs personnes ont mené des expéditions punitives contre la communauté Rom, après une rumeur selon laquelle ces derniers auraient tenté d’enlever des enfants et des adolescents dans les rues de leurs villes.

Le département de Seine-Saint-Denis, en Île-de-France
Le département de Seine-Saint-Denis, en Île-de-France Crédit : RTL.fr
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze édité par Camille Schmitt

La police a eu besoin de nombreux renforts tout au long de la soirée. Dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mars, plusieurs personnes ont tenté de mener des expéditions punitives contre la communauté Rom en Seine-Saint-Denis. Les forces de l'ordre ont procédé à l'interpellation de 20 individus. Mardi soir, 19 suspects étaient placés en garde à vue.

Entre 20 heures et 3 heures du matin, au moins 3 expéditions ont eu lieu dans le département. À Clichy sous Bois, une vingtaine d’individus munis de bâtons se sont introduits dans un pavillon squatté par 23 membres de la communauté Rom. Ils ont pris la fuite. Poursuivis par les malfaiteurs, ils se sont réfugiés dans une grande surface située à proximité. Cet événement a mené à l'interpellation de 5 hommes. Deux policiers ont été légèrement blessés.

À Bobigny, une cinquantaine d’individus armés de couteaux et de bâtons ont incendié 2 camionnettes de Roms et un véhicule particulier, en bordure de la nationale RN3. Les forces de l'ordre ont interpellé 7 personnes. Dans cette même ville, une rixe a éclaté entre des Roms et une quinzaine d’individus armés qui avaient suivi une camionnette. Cela a donné lieu à 5 interpellations. Des incidents ont également été signalés à Aubervilliers, Noisy-le-Sec et Bondy.

Ces faits font suite à une rumeur qui circule dans le département depuis quelques jours, selon laquelle des personnes de la communauté Rom tenteraient d’enlever des enfants et des adolescents dans les rues de leurs villes. La préfecture a déjà communiqué en indiquant qu’il s’agissait d’une fake news.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Seine-Saint-Denis Roms
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants