1 min de lecture Justice

Seine-Saint-Denis : douze hommes jugés pour le meurtre d'un adolescent

En Seine-Saint-Denis, douze hommes, âgés de 22 à 25 ans, comparaissent devant la cour d'assises de Bobigny quatre ans après le meurtre d'un adolescent de seize ans.

Le tribunal de Bobigny en Seine-Saint-Denis (illustration).
Le tribunal de Bobigny en Seine-Saint-Denis (illustration). Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Louis Rigaudière et AFP

Un drame devenu monnaie courante. Douze hommes comparaissent depuis lundi 30 septembre, devant la cour d'assises de la Seine-Saint-Denis quatre ans après le meurtre à coups de couteau d'un adolescent de 16 ans sur fond de rivalité entre quartiers de la Courneuve et d'Aubervilliers. 

Dans la nuit du 10 au 11 octobre 2015, Fossary Sanha a été tué à Pantin de plusieurs coups de couteau par une dizaine de personnes, âgées de 22 à 25 ans, qui l'avait laissé gisant dans son sang sur le trottoir, avant de prendre la fuite à bord d'une voiture retrouvée à La Courneuve. 

L'adolescent et quatre de ses amis se rendaient dans un bar à chicha à Pantin lorsque plusieurs jeunes hommes, originaires de la cité des 4000 à la Courneuve, munis de couteaux et de battes de base-ball les ont agressés. Les amis de Fossary ont pu s'enfuir mais "l'adolescent est rattrapé car ses chaussures étaient mal mises, l'empêchant de courir", selon une source proche de l'enquête. 

Douze jeunes adultes ont été mis en examen pour meurtre en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime. Dix d'entre eux sont détenus depuis novembre 2016. Le procès doit durer un mois au tribunal de grande instance de Bobigny.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Seine-Saint-Denis Meurtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants