2 min de lecture Justice

Seine-et-Marne : quand le procès devient un jeu d'enfants à Fontainebleau

REPORTAGE - Pour la première fois en France, une classe de CM2 a joué un procès pénal dans la grande salle du tribunal correctionnel de Fontainebleau, le 28 juin.

>
Seine-et-Marne : quand le procès devient un jeu d'enfants à Fontainebleau Crédit Image : Vincent Loison/SIPA | Crédit Média : Cindy Hubert | Durée : | Date :
Cindy Hubert et La rédaction numérique de RTL

Au tribunal de Fontainebleau, en Seine-et-Marne, la présidente a eu 11 ans le temps d'une audience. Pareil pour le procureur. Pour la première fois en France, un procès pénal s'est déroulé dans la grande salle du tribunal correctionnel, par une classe de CM2. L'aboutissement d'un travail d'un an de découverte du monde de la justice, avec des rencontres notamment avec des magistrats, des greffiers, des avocats et des gendarmes.

Un programme à titre expérimental inspiré des États-Unis et du Canada, et qui pourrait être développé ailleurs en France l'an prochain. RTL a pu assister à l'audience. Ce 28 juin, on juge le petit Antoine qui a cru bon de ramener une bombe lacrymogène à l'école, et de l'utiliser contre trois élèves qui le harcelaient depuis des semaines.

Les têtes dépassent à peine de la barre mais les enfants jouent parfaitement leur rôle, quitte à se faire plaisir sur les dialogues. "Monsieur le juge, je vous demande de ne pas m'interrompre", s'indigne ainsi un avocat en herbe. Après avoir entendu plusieurs témoins, l'heure est aux réquisitions, aux plaidoiries, puis les trois juges se retirent.

Appréhender la loi

Un seul adulte est autorisé dans ce huis clos : Karine Gonnet, la présidente du tribunal de Fontainebleau qui distille ses conseils : "Vous n'oubliez pas que c'est un enfant, que cela doit être éducatif, ça doit avoir du sens. Il doit comprendre pourquoi on le condamne. Mais surtout , l'idée, c'est qu'il ne recommence pas."

À lire aussi
Patrick et Isabelle Balkany le 12 septembre 2015 affaire Balkany
Balkany : le couple rejugé en appel en février pour blanchiment de fraude fiscale

Vous n'en saurez pas plus, le délibéré doit rester secret. Quelques minutes plus tard, le verdict tombe : Antoine est condamné notamment à écrire trois lettres d'excuses. Il devra également nettoyer le stade pendant trois semaines.

La classe de CM2 se met dans les conditions d'un procès au tribunal de Fontainebleau
La classe de CM2 se met dans les conditions d'un procès au tribunal de Fontainebleau Crédit : Cindy Hubert / RTL

Sous les applaudissements, les écoliers quittent leur rôle, tout sourire. Des enfants qui s'apprêtent à rentrer au collège, certains seront peut être confrontés à des situations compliquées. Leur maître Nicolas Margerit espère donc que ces réflexions cette année autour de la justice, les accompagneront longtemps :

"Quelles sont les conséquences de mon acte ? Comment réagir avant de faire une bêtise ? Est-ce que je n'ai pas intérêt à réfléchir, et éventuellement à prendre une autre option ? Ces scénarios ont été joués en classe : le harcèlement, la laïcité, fumer une cigarette, faire l'école buissonnière, ce genre de sujets par exemple."
 
L'instituteur espère désormais que ce programme sera dupliqué dans d'autres écoles l'an prochain, notamment dans des quartiers plus sensibles, sur le modèle de ce qui fait à Los Angeles depuis plus de 20 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Procès Fontainebleau
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants