1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Salah Abdeslam ne sera "pas remis à la France avant plusieurs semaines", annonce son avocat
2 min de lecture

Salah Abdeslam ne sera "pas remis à la France avant plusieurs semaines", annonce son avocat

REPLAY - Les Belges ont encore beaucoup de questions à poser au terroriste, dernier survivant des commandos de Paris.

Photo de Salah Abdeslam sur l'appel à témoins diffusé par la police française en 2015
Photo de Salah Abdeslam sur l'appel à témoins diffusé par la police française en 2015
Crédit : DSK / POLICE NATIONALE / AFP
Salah Abdeslam ne sera "pas remis à la France avant plusieurs semaines"
01:16
La rédaction de RTL & Clémence Bauduin & AFP

Le transfèrement de Salah Abdeslam en France n'est finalement pas imminent. Le suspect-clé des attentats de Paris, arrêté le 18 mars après quatre mois de cavale, ne sera "pas remis à la France avant plusieurs semaines", a annoncé jeudi 7 avril Sven Mary, son avocat. Celui-ci s'est exprimé à l'issue d'une audience devant la chambre du conseil de la cour d'appel de Bruxelles, qui devait se pencher sur le maintien en détention de Salah Abdeslam. 

"Il doit encore être entendu dans un autre dossier", a précisé Sven Mary. Le dossier en question concerne la perquisition menée le 15 mars dans la commune bruxelloise de Forest. Des coups de feu avaient été tirés sur les forces de l'ordre pendant l'opération policière liée aux attentats de Paris. Un complice présumé d'Abdeslam, l'Algérien Mohamed Belkaïd, avait alors été tué par la police, et deux autres hommes s'étaient enfuis

Vers un transfèrement de nuit, en hélicoptère

Salah Abdeslam, 26 ans, seul survivant des commandos des attentats du 13 novembre, est également soupçonné d'être l'un des fuyards présents ce 15 mars dans l'appartement perquisitionné à Forest. Il a été arrêté le 18 mars dans la commune bruxelloise de Molenbeek. L'avocat a par ailleurs expliqué que son client n'était pas encore mis en cause, à ce stade de l'enquête, dans les attentats survenus à Bruxelles le 22 mars. "Il n'y a pas d'audition prévue" sur ce dossier, a-t-il affirmé.

La chambre du conseil, une juridiction d'instruction qui siège à huis clos, avait validé, le 31 mars, la remise à la France de Salah Abdeslam, qui souhaite "collaborer" avec les autorités françaises. L'hypothèse la plus probable pour le transfèrement de Salah Abdeslam est une opération de nuit, par hélicoptère peut-être, afin de garantir sa discrétion. En attendant, le suspect reste enfermé dans sa cellule du quartier haute-sécurité de Bruges (nord-ouest de la Belgique). Il n'en est d'ailleurs pas sorti ce jeudi matin pour la séance à la chambre du conseil.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/