2 min de lecture Évasion

VIDÉO - Redoine Faïd : retour sur l’itinéraire d'un serial braqueur

Il se cachait donc dans son fief, à Creil, dans l'Oise. Interpellé mercredi matin, trois mois après son évasion en hélicoptère de la prison de Réau en Seine-et-Marne, Redoine Faïd demeure un personnage énigmatique. Retour sur l’itinéraire du braqueur de 46 ans au goût prononcé pour le spectaculaire.

>
Redoine Faïd : itinéraire d'un serial braqueur Crédit Image : DR | Date :
Logo M6info
M6 La rédaction

Il était l'homme le plus recherché du pays. La cavale de Redoine Faïd a pris fin mercredi au petit matin, à Creil, dans l’Oise, après trois mois de traque par toutes les polices de France. Arrêté au domicile d’une proche situé dans un quartier HLM qu’il connaît bien, le braqueur de 46 ans n’a pas manifesté d’opposition. Des armes ont pourtant été retrouvées sur place. Six autres personnes ont également été appréhendées, dont son frère Rachid, deux de ses neveux ainsi que la femme qui le "logeait".

Alors que beaucoup le pensait loin de la France, Redoine Faïd se cachait donc en plein cœur de son fief, là où il a grandi et fait ses premiers pas de délinquants. “Il ne vient pas d'une famille de gangsters, il n'y a pas de voyous par atavisme chez lui (…) en revanche, il a grandi dans un environnement un peu agité, parce que c'est une quartier sensible le plateau de Creil, et quand vous sortez de l'immeuble, il y a un peu plus de mouvements”, raconte le journaliste Jérôme Pierrat qui a coécrit un livre avec lui.

À 9 ans, le jeune Redoine fait en effet déjà parler de lui en cambriolant l’école maternelle de son quartier. Un maigre butin mais le début d'une solide réputation.

Des braquages hollywoodiens

Dans les années 1990, le jeune malfrat s'essaye à ses premiers braquages, inspirés de films hollywoodiens comme Point Break, où des voleurs de banques portent des masques de présidents américains, ou encore de Heat. Comme dans ce long-métrage de Michael Mann, Redoine Faïd n’hésitera pas à renverser un fourgon blindé avec un semi-remorque. Un assaut impressionnant qui lui vaudra 18 mois de prison. 

À lire aussi
La prison de Turnhout en Belgique, dans la province d'Anvers. faits divers
Belgique : un évadé envoie une carte postale de Thaïlande à ses gardiens de prison

Une première incarcération, dont il sortira pour bonne conduite en 2009, avant le temps des grandes évasions. La dernière en date, le 1er juillet dernier, s’est donc terminée mercredi matin. À l’aide d’un hélicoptère et d’un commando armé, Redoine Faïd s’était échappé de la prison de Réau, où il purgeait une peine de 25 ans pour une tentative de braquage ayant provoqué la mort de la policière municipale Aurélie Fouquet en 2010. Une évasion encore une fois spectaculaire pour laquelle il devra prochainement répondre devant la justice.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Évasion Le 12.45 Le Mag 12.45
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants