1 min de lecture Justice

Rats, cafards, maladies... La prison de Fresnes insalubre, l'État attaqué en justice

Face aux très mauvaises conditions de détention à Fresnes, l'Observatoire international des prisons porte l'affaire devant les tribunaux.

La prison de Fresnes (illustration).
La prison de Fresnes (illustration). Crédit : JOEL ROBINE / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Dans la prison de Fresnes (Val-de-Marne), les détenus doivent vivre chaque jour avec des rats, cafards et autres insectes qui pullulent dans les cellules. Face à cette insalubrité extrême qui semble perdurer depuis plusieurs mois, l'Observatoire international des prisons (OIP) a lancé une procédure en référé liberté au tribunal administratif de Melun contre l'État, selon une information de France Inter dévoilée lundi 3 octobre. La requête, instruite de façon accélérée, doit aboutir à une décision du juge dans les 48 heures à venir.

L'OIP a décidé de mener cette action en justice après avoir recueilli des témoignages édifiants de détenus, dont certains ont même été contaminés par la leptospirose, une maladie transmise par les rats. "Nous sommes infestés de punaises, piqués chaque nuit au visage, dans le cou, les épaules, le dos, les jambes et les bras", indique un détenu dans un questionnaire rédigé le 18 août dernier. "Les témoignages sont concordants et font état d'une présence massive de cafards (...) Les murs et les surfaces grouillent alors d'insectes, lesquels se déplacent aussi bien sur les affaires des personnes incarcérées que parfois même sur le corps de ces dernières", ajoute un autre extrait du référé liberté.

La prison de Fresnes représente le deuxième centre pénitentiaire de France avec plus de 2.800 détenus et une surpopulation carcérale de 200%. En 2012, après une plainte de l'OIP, une juge avait ordonné à l'État de réaliser une désinfection totale de la prison des Baumettes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Prisons Fresnes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants