1 min de lecture Police

Producteur passé à tabac à Paris : le procureur demande à l'IGPN d'enquêter "le plus rapidement possible"

Un producteur de musique a été passé à tabac par trois policiers samedi dernier, dans les locaux de son studio d'enregistrement. La vidéo diffusée jeudi 26 novembre a provoqué l'indignation.

Un agent de la police nationale (illustration).
Un agent de la police nationale (illustration). Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Florine Boukhelifa et AFP

Les images diffusées ce jeudi 26 novembre ont provoqué l'indignation. Le procureur de Paris Rémy Heitz a déclaré à l'Agence France-Presse qu'il demandait à la "police des polices" d'enquêter "le plus rapidement possible" sur le tabassage d'un producteur de musique samedi à Paris.

"C'est une affaire extrêmement importante à mes yeux et que je suis personnellement depuis samedi", a déclaré Rémy Heitz. "J'ai demandé à l'IGPN (Inspection générale de la police nationale, ndlr) de tout mettre en oeuvre pour que la lumière soit faite le plus rapidement possible". Une enquête a été ouverte mardi pour "violences" et "faux en écriture publique".

La victime a été rouée de coups par trois policiers et affirme également avoir entendu des insultes racistes, comme "sale nègre". Les agents avaient déclaré que l'homme avait tenté de dérober leurs armes pour s'en prendre à eux. Une version démentie par les images très violentes de vidéosurveillance du local.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Violence
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants