1 min de lecture Faits divers

Prêtre mis en examen pour viol : "tristesse et honte" de l’église diocésaine

Un prêtre de 87 ans, soupçonné d'un viol sur une fillette de 8 ans en 1998, a été mis en examen, vendredi 24 janvier. L'archevêque de Clermont-Ferrand souligne la "tristesse et la honte" de l’église diocésaine.

Un prêtre célèbre un office religieux (illustration)
Un prêtre célèbre un office religieux (illustration) Crédit : Ye Aung THU / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Un prêtre de 87 ans, soupçonné d'un viol sur une fillette de 8 ans en 1998, a été mis en examen, vendredi 24 janvier. Il a également été placé sous contrôle judiciaire, a indiqué, samedi 25 janvier, le parquet de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

L’homme fait l’objet d’une plainte déposée en 2018. La plaignante l’accuse d’un viol commis en 1998 au domicile de l’octogénaire, à Saint-Saturnin (Puy-de-Dôme). Les faits se seraient déroulés en l’absence de la grand-mère de la victime, "avec qui le suspect aurait entretenu à l'époque une relation amoureuse", rapporte le ParisienLes investigations devront également déterminer si d’autres victimes existent. 

"Nous pensons d'abord à la personne victime de ces faits. Nous exprimons la tristesse et la honte de l'Église diocésaine", a déclaré l'archevêque de Clermont-Ferrand, Monseigneur François Kalist, dans un communiqué. "Le prêtre incriminé bénéficie de la présomption d'innocence. Par mesure conservatoire, il est relevé de tout ministère", a-t-il précisé.


L’accusé, qui nie les faits, a été déféré, vendredi 24 janvier, et sera présenté devant un juge d'instruction prochainement, selon le parquet qui confirme une information de La Montagne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Pédophilie Viol
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants