1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Prêtre assassiné en Vendée : la piste terroriste écartée par les autorités
1 min de lecture

Prêtre assassiné en Vendée : la piste terroriste écartée par les autorités

Après le meurtre d'un prêtre en Vendée ce lundi 9 août, le vice-procureur de la République de la Roche-sur-Yon a confirmé qu'il ne s'agissait pas d'un acte terroriste.

Un brassard de police (illustration)
Un brassard de police (illustration)
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Camille Guesdon & AFP

"Il n'y a aucun mobile pour l'instant lié à un motif terroriste" : c'est ce qu'a déclaré Yannick Le Goater, le vice-procureur de la République de la Roche-sur-Yon (Vendée) lors d'une conférence de presse, ce lundi 9 août, après le meurtre d'un prêtre dans une communauté de Saint-Laurent-sur-Sèvre.

Les premiers éléments de l'enquête montrent que la victime serait décédée après avoir reçu des coups. La piste d'une attaque terroriste est désormais écartée par les autorités. Selon le vice-procureur, le fait que parquet de la Roche-sur-Yon soit saisi du dossier montre "qu'en aucun cas que le parquet national anti-terroriste s'est saisi" de l'affaire. Yannick Le Goater ajoute que pour l'instant "il n'y a aucun mobile lié à un motif terroriste qui paraît caractérisé en cet état de la procédure".

Selon des sources policières, le suspect, qui est également soupçonné d'être l'incendiaire de la cathédrale de Nantes en juillet 2020, s'est présenté lui-même à la gendarmerie de Mortagne-sur-Sèvre pour se dénoncer, dans la matinée du lundi 9 août. L'autopsie permettra de préciser les causes de la mort. Pour l'heure, Yannick Le Goater, a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "homicide volontaire".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/