1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Pourquoi les vols de cuivre sont-ils si fréquents ?
2 min de lecture

Pourquoi les vols de cuivre sont-ils si fréquents ?

ÉCLAIRAGE - Depuis 15 ans, les câbles électriques sont souvent ciblés pour leur cuivre, une matière dont la valeur ne cesse d'augmenter.

Des tuyaux de cuivre (archives)
Des tuyaux de cuivre (archives)
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Enquête sur les vols de câbles de cuivre
00:02:05
Enquête sur les vols de câbles de cuivre
00:02:05
Guillaume Chieze - édité par Victor Goury-Laffont

Une portion de l'A13 fermée le dimanche 24 octobre pendant plus de 24h après un vol de 300 mètres de câbles électriques. Conséquence : des panneaux de signalisation éteints, des systèmes de sécurité incendie hors service et des automobilistes bloqués sur plusieurs centaines de kilomètres pendant des heures. Tout cela pour du cuivre.

Ces vols sont réguliers. Le mois dernier, ce sont 500 abonnés qui ont été privés d'internet dans l'Yonne. En août, une petite ville des Côtes-d'Armor était plongée dans le noir. Des exemples comme ça, il y en a des dizaines chaque année avec, à chaque fois, des répercussions directes sur la population.

Cela fait 15 ans que le phénomène s'est développé, ce qui correspond exactement à la flambée des cours mondiaux du cuivre. On est passé de 800 dollars la tonne au début des années 2000 à 4.000 dollars en 2005. Aujourd'hui, c'est encore pire, puisqu'en avril le cuivre a dépassé les 10.000 dollars par tonne.
.
Forcément, ça aiguise les appétits, surtout que le cuivre est partout, dans tous les secteurs - le bâtiment, les télécommunications, les transports, l'industrie - et que les câbles sont facilement accessibles.

Une opération compliquée

Qui sont ces voleurs ? Il n'y a pas d'étude spécifique, ni coté gendarmerie, ni coté Police nationale, mais on peut tout de même dresser un portrait global. D'abord, ce sont des personnes qui agissent en groupe. Voler des câbles demande une certaine logistique, il faut savoir les couper sans risquer l'électrocution. C'est volumineux, il faut donc du monde et des camionnettes.

À lire aussi

Et puis, il faut aussi savoir où le revendre. Pour cela, il existe des fonderies illégales qui rachètent les câbles. On estime que dans les circuits de récupération parallèle, la tonne de cuivre se revend aux alentours de 4.000 euros. Sinon, il arrive que certains voleurs passent la frontière pour écouler leurs stocks en Belgique par exemple.

Techniquement, pour des entreprises de télécommunication ou de transport, il est impossible de surveiller en temps réel leurs milliers de kilomètres d'installations. Certaines ont identifié des points faibles et installé des caméras de vidéosurveillance. D'autres comme la SNCF, utilisent des drones. Un marché s'est ouvert et certaines entreprises tentent désormais de vendre une technologie qui permet de marquer, et de suivre leurs câble en temps réel, un peu comme avec une puce GPS.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/