1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Pourquoi Laurent Wauquiez a-t-il décidé de porter plainte contre Gaël Perdriau ?
2 min de lecture

Pourquoi Laurent Wauquiez a-t-il décidé de porter plainte contre Gaël Perdriau ?

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes va poursuivre le maire de Saint-Étienne après la publication d'une enquête sur l'édile, par Mediapart. Selon nos confrères, il aurait accusé le président de région d'être un "pédocriminel".

Laurent Wauquiez et Gaël Perdriau
Laurent Wauquiez et Gaël Perdriau
Crédit : AFP / Montage : RTL.fr
micro generique
Benoît Leroy

Nouveau rebondissement dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Quelques semaines après la révélation d'un chantage à la sextape mené par l'édile de Saint-Étienne, Mediapart a révélé mercredi 30 novembre, l'existence d'un "mensonge abject" visant le président de la région. 

Selon l'article de Mediapart mis en ligne après une décision judiciaire rétractant une première ordonnance qui bloquait toute diffusion, "Gaël Perdriau accuse à tort le président de la région Laurent Wauquiez, membre du même parti que lui mais qu’il voue aux gémonies, de la pire des choses : être un pédocriminel". Et nos confrères de citer des faits qu'aurait imputé le maire de Saint-Étienne au patron de la région, sans la moindre preuve. 

Quelques instants après la publication de cette enquête, Laurent Wauquiez a annoncé son intention de porter plainte. Pourquoi le maire de Saint-Étienne a-t-il prononcé de tels propos ? Selon nos confrères, Gaël Perdriau voyait en Laurent Wauquiez, un adversaire "sur la scène nationale".


"Même si l’intéressé a été conduit à reconnaître son mensonge abject, je saisis l’autorité judiciaire et porte plainte pour diffamation contre Gaël Perdriau", a écrit Laurent Wauquiez. "Je n’imaginais pas qu’un élu de la République puisse tomber dans une telle indignité", a indiqué le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

"Des propos grossiers", concède Gaël Perdriau

En effet, à nos confrères, l'édile stéphanois a indiqué que les faits évoqués n'étaient que pure invention. "Ces propos sont grossiers et sans fondement, mais tenus dans le cadre privé et restreint de mon bureau, dans un moment d’extrême tension avec mon premier adjoint au sujet d’un élu de la région", a indiqué Gaël Perdriau.

Le site est à l'origine de la révélation de l'affaire dite de "chantage à la sextape" qui éclabousse depuis plusieurs semaines la mairie de Saint-Étienne et a conduit à l'ouverture d'une enquête judiciaire pour chantage, après une plainte de Gilles Artigues, ancien premier adjoint à la mairie de Saint-Étienne.

Nommément accusé par son ancien premier adjoint et exclu par LR, Gaël Perdriau continue de clamer son innocence. Le scandale l'a cependant poussé à limoger son directeur de cabinet puis à renoncer à ses fonctions représentatives à la ville et à la Métropole de Saint-Étienne, tandis qu'un de ses adjoints municipaux accusé d'avoir tourné les images compromettantes démissionnait. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire