1 min de lecture Haute-Garonne

Pont effondré à Mirepoix-sur-Tarn : le point sur le début de l'enquête

Les enquêteurs ont estimé mardi 19 novembre le poids du camion qui a causé l’effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn, près de Toulouse : il pesait plus de 40 tonnes, le double de la limite autorisée.

Un pont effondré à Mirepoix-sur-Tarn, près de Toulouse
Un pont effondré à Mirepoix-sur-Tarn, près de Toulouse Crédit : ERIC CABANIS / AFP
Florian Soenen et AFP

L'enquête sur l'effondrement d'un pont suspendu à Mirepoix-sur-Tarn lundi 18 novembre qui a fait deux morts ne fait que commencer, mais le poids-lourd qui s'est engagé sur l'édifice semble mis en cause. Le véhicule, pesait plus de 40 tonnes avec son chargement, soit au moins le double des 19 tonnes maximales autorisées pour franchir le pont. Le poids lourd, porte-char de transport de grue était "d'un gabarit hors norme" a révélé l'estimation des plongeurs de la gendarmerie présents sur place.

"Le pont a craqué" a estimé à l'AFP le maire de la commune de Mirepoix-sur-Tarn. L'entreprise locale de forage, à qui appartenait le camion, a été perquisitionnée. Selon le président de la communauté de communes, Jean-Marc Dumoulin, le passage de camions en surpoids n'y était pas exceptionnel, ce qui aurait pu le fragiliser.

Car le pont, rénové en 2003, "n'était pas classé à surveillance renforcée ou en état critique", selon Georges Tempez, du Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema). Ce drame "illustre malheureusement" les conclusions de la mission d'information sur la sécurité des ponts, à savoir qu'il y a "une vraie dangerosité de l'état de nos ponts", a pour sa part déclaré son président Hervé Maurey. Selon ses conclusions, au moins 25.000 ponts français"sont en mauvais état structurel", sur les 200.000 à 250.000 ouvrages que compte le pays, leur nombre exact n'étant pas connu.

Deux personnes sont mortes : le chauffeur du poids lourd et une adolescente qui passait sur le pont dans la voiture conduite par sa mère, qui a pu être secourue. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Haute-Garonne Accident Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants