1 min de lecture Faits divers

Policier tué au Mans : le conducteur mis en examen et placé en détention

Le conducteur de 26 ans a été mis en examen "des chefs de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur personne dépositaire de l’autorité publique et de conduite sous l’emprise d’un état alcoolique, en récidive".

Le Mans
Le Mans Crédit : RTL
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

Le conducteur à l'origine du décès d'un policier lors d'un contrôle au Mans ce jeudi 6 août a été mis en examen et placé en détention préventive. C'est ce qu'a annoncé ce vendredi 7 août au soir le parquet.

"Le mis en cause vient d'être mis en examen des chefs de violences volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner sur personne dépositaire de l'Autorité Publique et CEA (Conduite sous l'emprise d'un état alcoolique) en récidive", a fait savoir dans un communiqué Delphine Dewailly, procureur du Mans. "Il a été placé sous mandat de dépôt criminel", a ajouté la magistrate.

Âgé de 43 ans et père de trois enfants, le policier est décédé après avoir été percuté par un véhicule dont le conducteur tentait de prendre la fuite. L'accident est survenu jeudi à 3h40. Les policiers intervenaient après un appel des pompiers qui leur avaient signalé un véhicule arrêté en pleine voie dont le conducteur s'était assoupi à l'intérieur.

Âgé de 26 ans, il "a déjà fait l'objet de deux condamnations"

En garde à vue depuis les faits, le conducteur, âgé de 26 ans, "a déjà fait l'objet de deux condamnations, dont une pour des faits de conduite sous l'empire d'un état alcoolique et refus d'obtempérer à une sommation de s'arrêter, commis en 2015", avait rappelé jeudi le procureur du Mans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Le Mans Sarthe
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants