1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Pink Panthers : qui sont les plus grands braqueurs de bijouterie du monde
2 min de lecture

Pink Panthers : qui sont les plus grands braqueurs de bijouterie du monde

Le gang des "Pink Panthers" aurait conduit plus de 380 braquages à main armée entre 1999 et 2015 selon Interpol.

Vue prise le 14 novembre 2003 à Clamart, de bijoux exposés dans une bijouterie de la ville (illustration)
Vue prise le 14 novembre 2003 à Clamart, de bijoux exposés dans une bijouterie de la ville (illustration)
Crédit : AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Une unité spéciale de la police de Barcelone a arrêté cinq membres présumés des "Pink Panthers", un gang spécialisé dans les vols de bijoux. Comme à leur habitude, ces "as" du braquage avaient soigneusement préparé leur coup : en 48 secondes, les malfaiteurs avaient réussi à récolter un butin de plus de 400.000 euros de bijoux vendredi 5 août. Cette interpellation aurait été possible grâce à un signalement en provenance d'Allemagne l'informant d'un "voyage imminent" des "Pink Panther" à Barcelone.

Les cinq personnes interpellées, toutes de nationalité serbe, avaient été repérées des leur arrivée à l’aéroport de Barcelone rapporte El Punt Avui. Les autorités serbes ont confirmé l'identité de cinq suspects, ainsi que leur appartenance au gang. On estime le nombre des membres de ce gang, à plus de 200, en majorité d’anciens militaires originaires de l’ex-Yougoslavie. Cette organisation criminelle née dans les Balkans s’est spécialisée dans le braquage de bijouterie de luxe depuis une vingtaine d’années.

"La majorité des suspects identifiés, âgés d'environ 40 à 55 ans, sont des militaires ou des miliciens serbes, croates et monténégrins", explique enquêteur spécialisé d'Interpol interrogé par Le Point. "Ils se sont formés au maniement des armes, à la logistique, à la tactique, autant d'éléments qui leur ont été utiles par la suite."

Le mythe naît à Londres

Le premier fait d’armes marquant des Panthères remontent au 9 mai 2003. Un homme à la mise impécable se présente chez Graff, une bijouterie huppée de Londres. L’homme, identifié par la suite comme Nejbosa Denic, est en réalité une des tête pensante des "Pink Panthers". Il parvient alors à se faire introduire se faire introduire dans le coffre avant de brandir un 357 Magnum. En moins de trois minutes, il parvient à dérober un ensemble de pierres précieuses évalué à 13,4 millions d’euros.

À lire aussi

Après plusieurs semaines de recherches, les enquêteurs de Scotland Yard démasquent un des complices de ce braquage. Lors des perquisitions, une bague en or sertie d'un diamant bleu est retrouvée dans un pot de crème hydratante, une cache identique à celle utilisée dans La panthère rose, la comédie policière de Blake Edwards. 

Les suspects numéro 1 lors de braquages spectaculaires

Les "Pink Panthers" vont  multiplier par la suite les coups d'éclat. Le 10 mars 2004, cinq "panthères" grimées de masques anti-pollution dévalisent une bijouterie du quartier Ginza de Tokyo. En moins de trois minutes, ils dérobent pour 25 millions de bijoux avant de s'évanouir dans la foule en vélo. À Saint-Tropez, le 30 août 2005, ils braquent la bijouterie Julian, située à 60 mètres de la gendarmerie. En bobs, bermudas et chemisettes à fleur, les malfrats raflent un ensemble de montres de luxe estimé à deux millions d'euros, le tout en moins en 1 minute 24.

Le secret des "Pink Panthers", c'est un long travail de préparation. Les pièces convoitées sont soigneusement repérées, le plan d'action et la fuite sont millimétrés. Lorsqu'un braquage est réalisée avec précision et professionnalisme, les "Pink Panthers" figurent désormais en tête des suspects. De Paris à Londres, en passant par Tokyo, Genève, Francfort ou Barcelone, les plus grandes villes du monde ont subi les braquages-éclair de cette nébuleuse criminelle. "Depuis la fin des années 90, on estime qu'ils sont responsables de 341 braquages à travers le monde", affirme William Labruyère. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/