2 min de lecture Penelope Fillon

Penelope Fillon : le groupe Publihebdos incapable de fournir des preuves de son travail

Le groupe de presse a annoncé "ne pas avoir les moyens" de rechercher dans ses archives les articles prouvant la présence de Penelope Fillon sur le terrain sarthois, comme le demandait la justice.

Penelope Fillon en décembre 2016 à Sablé-sur-Sarthe
Penelope Fillon en décembre 2016 à Sablé-sur-Sarthe Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

L'enquête sur Penelope Fillon se poursuit. L'épouse de François Fillon avait été mise en examen le 28 mars dernier pour "complicité et recel de détournement de fonds publics", "complicité et recel d'abus de biens sociaux" et "recel d'escroquerie aggravée". Elle est notamment soupçonnée d'avoir bénéficié avec deux de ses enfants d'emplois fictifs à l'Assemblée nationale dans une période s'étalant de 1986 à 2013, notamment pour assister son mari, rémunérés par de l'argent public.

Alors pour tenter de savoir si ces emplois étaient réellement fictifs, le juge Tournaire, chargé de l'instruction au pôle financier du tribunal de grande instance de Pars a demandé à cinq hebdomadaires de la Sarthe de lui fournir "tout article évoquant Mme Penelope Fillon et notamment tout article relatant sa participation à des événements locaux (inaugurations, cérémonies officielles, visites d'hôpitaux, de maisons de retraite, vernissages, concours divers...) publié entre 1998 et 2016". Les journaux de L'Action Républicaine, Le Perche, Les Nouvelles de Sablé, L'Orne Hebdo et Le Petit Courrier-L'Echo de la Vallée du Loir sont concernés. 


Mais le groupe Publihebdos, qui détient plusieurs de ces hebdomadaires a fait savoir qu'il n'avait "pas les moyens" de répondre à la demande du juge. "Publihebdos a fait savoir au juge (Serge) Tournaire qu'il tient à la disposition de la justice sa collection d'archives et rappelle qu'elles sont publiques dans le cadre du dépôt légal, disponible auprès de la BNF (Bibliothèque nationale de France, ndlr)", a expliqué le groupe sur le site Actu.fr, dont il a la responsabilité. 

À lire aussi
François Fillon le soir de sa défaite le 23 avril 2017 justice
L'enquête visant François Fillon pourrait se terminer à l'automne

En revanche, "Publihebdos précise être dans l'incapacité de fournir précisément les éventuels articles et ne pas avoir les moyens de mener ces recherches colossales qui portent sur des centaines de milliers de pages (dont la plupart ne sont pas numérisées) publiées dans plusieurs journaux durant cette période de 18 ans", a expliqué le groupe. Les juges cherchent, par ce biais, à savoir si Penelope Fillon était réellement présente sur le terrain, dans la circonscription de son mari puis de Marc Joulaud, l'ex-suppléant de François Fillon à l'Assemblée nationale. Ce dernier a d'ailleurs également été mis en examen pour détournement de fonds publics. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Penelope Fillon François Fillon Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788309564
Penelope Fillon : le groupe Publihebdos incapable de fournir des preuves de son travail
Penelope Fillon : le groupe Publihebdos incapable de fournir des preuves de son travail
Le groupe de presse a annoncé "ne pas avoir les moyens" de rechercher dans ses archives les articles prouvant la présence de Penelope Fillon sur le terrain sarthois, comme le demandait la justice.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/penelope-fillon-le-groupe-publihebdos-incapable-de-fournir-des-preuves-de-son-travail-7788309564
2017-04-27 12:21:58
https://cdn-media.rtl.fr/cache/9RkXZMDob8yBeYIL2E_dbA/330v220-2/online/image/2017/0202/7787033959_penelope-fillon-en-december-2016-a-sable-sur-sarthe.jpg