2 min de lecture Faits divers

Pédophilie : plus de 10.000 victimes dans l'Église depuis 1950 en France

Mardi 2 mars, le président de la Commission indépendante qui enquête sur la pédocriminalité dans l'Église de France a jugé qu'au moins "10.000 personnes" pourraient être concernées. Une estimation encore provisoire.

L'Église catholique (illustration)
L'Église catholique (illustration)
Emmanuelle
Emmanuelle Brisson et AFP

La commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Église (Ciase) avait estimé le nombre de victimes à "au moins 3.000" personnes en juin dernier. Son président, Jean-Marc Sauvé est revenu, mardi 2 mars, sur ces chiffres. Ils sont trois fois plus importants que ceux annoncés l'an passé, puisque plus de 10.000 personnes auraient été victimes de pédocriminalité depuis les années 1950 en France.


Jean-Marc Sauvé a expliqué que l'appel à témoignages "ne rend certainement pas compte de la totalité et il est possible que ce chiffre atteigne au moins 10.000. La grande question qui se pose à nous : quel pourcentage de victimes a-t-il touché ? Est-ce que c'est 25 % (des victimes) ? 10%, 5% ou moins ?" 800 personnes auraient répondu à un questionnaire détaillé et une vingtaine de victimes auraient été entendues.

Le chiffre de 10.000 victimes serait donc à affiner. "Cela fait partie des travaux qui sont en ce moment en cours au sein de la commission", a-t-il ajouté.

En juin 2020, Jean-Marc Sauvé avait également estimé à 1.500 le nombre d'agresseurs dans l'Église, mais il n'a, cette fois, avancé aucune estimation. "Il y a eu dans un certain nombre d'institutions catholiques ou de communautés religieuses un véritable système d'abus, mais en petit nombre. Cette situation représente une toute petite minorité des cas dont nous avons eu connaissance", a-t-il par ailleurs expliqué.

61% des victimes seraient des garçons de moins de 15 ans

À lire aussi
fusillade usa
États-Unis : une fusillade fait au moins huit morts à Indianapolis

Jean-Marc Sauvé a affirmé dans son rapport partiel que la plupart des victimes sont des garçons (61 %), agressés lorsqu’ils étaient mineurs (86 %). Parmi ces derniers, 34 % avaient dix ans ou moins, et 35 % avaient entre onze et quinze ans. Ils ont aujourd’hui, pour un tiers d’entre eux, plus de 70 ans.

Les auteurs sont à 98 % des hommes ; dont 71 % sont des prêtres, "le reste étant des religieux", a-t-il ajouté. Dans 88 % des cas, il n’y a pas eu de procédure judiciaire.

La Ciase a été mise en place en 2018 par l'épiscopat et les instituts religieux après plusieurs scandales. A ce jour, elle a d'autres travaux en cours mais a prévu de remettre son bilan et ses préconisations fin septembre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Église Pédophilie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants